• Top 14 - Lucas Rey (Pau)
    Top 14 - Lucas Rey (Pau)
  • Top 14 - Section paloise - Sébastien Piqueronies
    Top 14 - Section paloise - Sébastien Piqueronies

Rey : "On s'est fait rouler dessus, ça fait ch***"

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TOP 14 - Défaite au Hameau par Toulon (17-34), la Section paloise a subi sa première défaite à domicile de la saison. Inexistants en première mi-temps, les Palois se sont réveillés bien trop tard pour espérer obtenir un résultat face aux Varois portés par un Jiuta Wainiqolo des grands jours.

Au rugby, jouer une mi-temps sur deux n'est jamais de bon augure. Balayés en première mi-temps, les Palois ont encaissé pas moins de 4 essais et 31 points lors du premier acte. Pris dans l'engagement et l'intensité, les avants des Vert et Blanc ont notamment concédé deux essais sur ballon porté en moins de 5 minutes. De quoi provoquer la colère de Lucas Rey, le capitaine palois : "Il n’y a pas grand-chose à dire. C’était pas loin de la catastrophe. On a subi sur trois ou quatre séquences en début de match et on a baissé la tête. Nous avons eu un moment de flottement où on manquait d’engagement. À ce sport, quand on recule, on finit dans l’en-but. On se fait rouler dessus, ça fait ch.... Au niveau de l’engagement, on n’y était pas."

Un avis partagé par Sébastien Piqueronies, le manager de la Section Paloise : "Nous avons été amorphes avec quarante minutes d’absence, que dire à part qu’il faut se remettre en question, lâche-t-il à l'issue de la rencontre. Avec le staff, nous n’avons peut-être pas su accompagner nos joueurs à monter le curseur. On avance, on construit, on bosse, je ne sais pas si c’est ma pire soirée avec la Section, mais c’est une soirée de remise en question."

Top 14 - Section paloise - Sébastien Piqueronies
Top 14 - Section paloise - Sébastien Piqueronies

Un début de saison difficile

Après les cinq premières journées, la Section compte 2 victoires pour 3 défaites. Un bilan qui pousse les Vert et Blanc en dernière position du Top 14, avant un déplacement périlleux au Racing 92. "Se retrouver à la dernière place me semble logique mais le championnat est équilibré et resserré. La valeur d’être premier et dernier après cinq journées est très relative" poursuit l'ancien entraîneur de l'équipe de France U20. Dépité au moment d'évoquer la prestation de ses joueurs, Sébastien Piqueronies regrette : "Ce soir on n’a pas été invités. Je constate que nous ne sommes pas capables de reproduire des matchs avec la détermination et l’engagement que nous avons mis face à Toulouse plusieurs fois de suite."

Par Philippe Girardie