Icon Sport

L’antisèche : Clermont, les fleurs du maul

L’antisèche : Clermont, les fleurs du maul
Par Nicolas Zanardi via Midi Olympique

Le 04/12/2021 à 17:05Mis à jour

TOP 14 - Opposés à un pack biarrot diminué, les avants clermontois ont eu le mérite d’appuyer où cela faisait mal sous la pluie battante, offrant notamment un triplé à leur talonneur Yohan Beheregaray.

Le match : plié à la mi-temps

C’est dans les arrêts de jeu de la première période que les Auvergnats ont validé un bonus offensif qui n’allait plus leur échapper, grâce à un triplé de Yohan Beherergaray, bien calé à l’arrière de ballons portés dominateurs (13e, 42e, 47e). Il faut dire que cette bonification ne faisait guère de doute puisque, dès la première minute, un ballon volé par la mêlée de l’ASM sur introduction adverse tua tout suspense quant au rapport de force entre les deux packs, très vite illustré par un premier essai en force de Ravai (6e).

Mais si le résultat comptable ne souffre d’aucune contestation, la manière a parfois laissé à désirer, à l’image d’une nette baisse de régime après l’arrivée de la pluie, moment choisi par les Basques pour se nourrir de quelques rapines malgré un alignement en détresse. Reste qu’une entame de deuxième période tambour battant des Jaunards embellie par un envol de Penaud (51e) permit très vite de chasser les doutes, avant qu’un nouveau relâchement coupable permette aux Biarrots de terminer sur une meilleure note dans le sillage d’un virevoltant Joe Jonas. L’ASM ayant au moins le mérite de clôturer les débats avec l’essai de JJ Hanrahan.

Le tournant : et Jonas perdit sa chaussure

Le score était encore de 15-6 et, en fin de première période, les Basques faisaient le forcing pour recoller à moins d’une marque à la pause. C’est alors que l’arrière du BO Joe Jonas perdit sa chaussure, qu’il balança plus loin pour suivre la possession des siens, sur les 22 mètres auvergnats. Mal lui en prit puisqu’après une perte de balle des siens prolongée par Penaud, la chaussure de Jonas lui manqua cruellement pour disputer le ballon à la course !

Dans la continuité de l’action, Hirigoyen se voyait pénalisé, prélude à la pénaltouche qui fit passer le score à 22-6 juste avant les citrons. Ainsi, à l’instar du nez de Cléopâtre qui eut peut-être changé la face du monde s’il eut été plus court, on pourrait presque conclure que le sort de la rencontre aurait pu être quelque différent si le lacet du jeune anglais avait été mieux serré. À quoi ça tient, hein….

L’action : Lopez-Penaud, le grand classique

Même (re)positionné au centre, Damian Penaud n’en garde pas moins des réflexes et des aptitudes de grand ailier international qu’il demeure. Ainsi à la 51e, le numéro 12 de l’ASM n’a laissé à personne d’autre le soin de s’envoler comme à la parade dans son couloir pour cueillir dans les cieux une offrande du pied gauche de Camille Lopez. Un grand classique de l’ASM, dont le public du Michelin ne se lasse pourtant jamais...

Le joueur : Beheregaray a vu triple

Il y a des jours, comme ça… En même temps que son vis-à-vis Bastien Soury vivait un naufrage dans ses lancers en touche jusqu’à inciter ses entraîneurs à abréger le calvaire, le talonneur clermontois Yohan Beheregaray vivait de son côté le plus beau jour de sa carrière, avec son premier triplé au niveau professionnel. Trois essais qui n’étaient jamais que des copié-collés, nous rétorqueront certains, arguant qu’un triplé de talonneur à la conclusion de ballons portés n’a pas autant de valeur qu’un autre. Peut-être..

Top 14 - Les Clermontois et Yohan Beheregaray (Clermont) s'écroulent derrière l'en-but

Top 14 - Les Clermontois et Yohan Beheregaray (Clermont) s'écroulent derrière l'en-butIcon Sport

Reste qu’il faut encore être capable d’assurer ses lancers en touche, de bien conduire le maul et de savoir s’en extraire à bon escient, ce qui n’est pas forcément à la portée de tout le monde. Beheregaray ne boudera pas son plaisir, en tout cas, lui qui aura joué son rôle de chef de meute à la perfection, notamment en rassurant en permanence ses jeunes demis de mêlée.

La question : Lopez, la meilleure des réponses ?

Ce n’est même plus un secret, depuis les révélations du président biarrot Jean-Baptiste Aldigé : la rétractation de Camille Lopez, qui rejoindra l’Aviron après avoir dans un premier temps donné son accord à Biarritz, n’a pas forcément été bien vécue du côté d’Aguilera… De retour de blessure à l’occasion de la réception du BO, Camille Lopez se voyait offrir une occasion de répondre sur le terrain, après avoir observé le silence durant la semaine. Auteur d’une merveille de passe au pied pour Penaud et de 9 points face aux poteaux (2 échecs), le Clermontois a livré 71 minutes de bon niveau. La meilleure des réponses ?

Contre Biarritz, Lopez a-t-il donné la meilleure des réponses ?

Sondage
3126 vote(s)
Oui
Non
Contenus sponsorisés