Icon Sport

Urios : "Je resterai à Bordeaux au moins l'année prochaine"

Urios : "Je resterai à Bordeaux au moins l'année prochaine"
Par Rugbyrama

Le 19/06/2022 à 00:48Mis à jour Le 19/06/2022 à 09:15

TOP 14 - Le manager de l'UBB a pris cette défaite avec philosophie. Il a reconnu la supériorité de Montpellier et a assuré qu'il serait à Bordeaux la saison prochaine.

Rugbyrama : était-ce une dure soirée pour vous ?

Urios : Oui tout s’arrête brutalement après des mois de travail. Il y a une sorte de vide qui apparaît. Mais aujourd’hui, j’ai envie de dire soirée dure,mais soirée logique. Autant la saison derrière, nous avions été meilleurs que Toulouse, autant aujourd’hui, il n’y a pas eu de débat. Ils ont été plus agressifs que nous, ils nous ont fait mal par leur puissance. J’ai eu du mal à comprendre pourquoi nous étions aussi peu pétillants. Nous étions prêts, mais peut-être la dimension physique des plaquages nous a fait douter ? Mais nous avons été longtemps dans le match, sans le mériter.

Qu’est ce qui vous a manqué ?

Probablement que le match de la semaine dernière a pesé dans nos jambes. Mais plus largement on ne peut pas connaître des trous d’airs comme on a connu si on veut être champion. Il y aura des sujets à traiter, mais je ne vais pas le faire maintenant.

La semaine a-t-elle été dure avant ce match ?

Comme la préparation de toutes les demi-finales. Non, les joueurs se sont préparés correctement, ils ont bien récupéré. Mais je pensais qu’on serait mieux aujourd’hui. Mais nous n’avons pas été assez acteurs aujourd’hui, on a pris des points après les coups d’envoi, comme à Perpignan, comme contre le Racing. Ca c’est des erreurs qu’on peut pas faire.

On vous sent moins énervés qu’après Perpignan …

Oui, aujourd’hui, les meilleurs ont gagné. A Perpignan, on avait éclaté collectivement car on était pas prêts.

De vos trois saisons, celle-ci fut- elle la plus difficile ?

Oui, elle a été longue et difficile. Mais j’ai beaucoup appris sur mon métier et aussi sur notre état d’esprit.

Y a t-il des choses que vous changeriez sur votre management ?

Je viens de faire une demi-finale, laissez moi respirer.

Pourquoi sortir Matthieu Jalibert pour le faire revenir ensuite ?

François pouvait nous amener quelque-chose notamment sur la qualité du jeu au pied et sur l’organisation ? Mais je voulais avoir Matthieu sur le terrain dans les dix dernières minutes car il peut débloquer des situations.

Pouvez vous parler de la suite pour vous ?

La suite, oui c’est Bordeaux. Bien sûr, je resterai à Bordeaux au moins l'année prochaine. Vous savez, tout ça fait partie de l’évolution du club, mais il faut faire plus que ce qu’on fait, c’est tout. C’est aussi simple que ça. Pourquoi as-ton autant de blessés au cœur de l’hiver ? Pourquoi a-t-on eu autant de rechutes ? Comment réduire l’écart entre l’intention et l ‘action ? Au sens où on on dit des choses et on ne les fait pas, pourquoi ? Comme à Perpignan par exemple ? J’ai un souci de leadership aussi. Comment l’améliorer ? Comment trouver la culture de la gagne ?

Contenus sponsorisés