• Top 14 - Brive - Vasil LOBZHANIDZE
    Top 14 - Brive - Vasil LOBZHANIDZE
  • Top 14 - Brive - Nicolas Sanchez
    Top 14 - Brive - Nicolas Sanchez

Brive, les cinq raisons d'y croire encore

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TOP 14 - Dernier du Top 14 à l'issue des onze premières journées, Brive est à la peine. Entre les mauvais résultats, les blessures en pagaille et l'éviction de Jeremy Davidson, les derniers mois ont été mouvementés du côté de la Corrèze. Loin d'être condamnés à la relégation, plusieurs motifs d'espoirs animent encore les Coujoux.

Une infirmerie qui se vide

Peu épargné par les blessures depuis l'entame de la saison, Brive commence à voir le bout du tunnel. Alors que le retour de Saïd Hirèche, le capitaine des Corréziens blessé depuis mai dernier, semble imminent, plusieurs joueurs sont également en passe de réintégrer le groupe briviste. La semaine dernière, lors de la défaite à Pau (22-6), le troisième ligne sud-africain Retief Marais a signé son retour dans le XV de départ briviste, tout comme le trois-quart centre Nico Lee. S'il faudra attendre 2023 pour revoir certains joueurs, à l'instar de Sacha Gué, Luka Japaridze et Guillaume Galletier, d'autres, comme le pilier anglais Hayden Thompson-Stringer, pourraient signer leur retour dans les prochaines semaines.

L'arrivée de Nicolas Sanchez

Surprise de ces derniers jours, l'ouvreur agentin Nicolas Sanchez a rejoint Brive en provenance du Stade français. Un pari qui pourrait se révéler payant, tant le CAB accuse le coup au poste d'ouvreur depuis le début de la saison. En difficulté lors de ses dernières sorties, Enzo Hervé peine à convaincre et n'arrive plus à se montrer décisif. C'est Stuart Olding, le trois-quart polyvalent irlandais, qui a le plus occupé le poste d'ouvreur cette saison. Dans ce contexte, l'arrivée de Nicolas Sanchez a tout de la bonne pioche. Expérimenté et adroit face aux perches, le demi d'ouverture des Pumas sera probablement associé à Suart Olding, qui lui glissera au centre. Un duo qui pourrait amener de la créativité à l'attaque de Brive, en manque d'imagination depuis maintenant plusieurs mois.

Top 14 - Brive - Nicolas Sanchez
Top 14 - Brive - Nicolas Sanchez

Une conquête performante

Seul motif de satisfaction depuis le début de la saison, le pack briviste fait partie des meilleurs du championnat. Dominateur en mêlée, conquérant en touche et fort dans les zones de combat, le huit de devant est le principal atout des Coujoux. Emmenés par Esteban Abadie, qui figure parmi les meilleurs joueurs en touche, les avants de Brive font forte impression depuis l'entame du championnat. Même si les résultats ne suivent toujours pas.

Le point du bonus offensif obtenu à Perpignan

Parmi les rares victoires brivistes cette saison, une compte particulièrement. Lors de la deuxième journée, le CAB est allé s'imposé à Perpignan et est reparti avec le point du bonus offensif en poche. Un résultat anondin aux premiers abords, mais qui pourrait se révéler crucial en fin de saison. Tous deux lancés dans la course au maintien, Brive et l'Usap se disputeront probablement les dernières places en fin de saison. Et en cas d'égalité à l'issue de la saison régulière, le nombre de points obtenus lors de leurs deux face-à-face les départagera. Ces cinq points récoltées à Aimé-Giral pourraient alors faire pencher la balance en faveur des Brivistes. A moins que Perpignan s'impose largement au Stadium de Brive... Rendez-vous le deux février prochain, pour une rencontre aux allures de match de la mort.

Brive frappe un grand coup en allant gagner avec le bonus à Perpignan !#USAPCAB

Le film du match > https://t.co/XP63oqmBdo pic.twitter.com/UK6nAtdNTc

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) September 10, 2022

Une situation connue des Coujoux

Habitué aux joutes du Top 14, malgré un court passage en Pro D2 lors de la saison 2018/2019, ce n'est pas la première fois que le CAB se retrouve dans une situation délicate. Avant-dernier après les quatorze premières journées lors du précédent exercice, les Brivistes ont su redresser la barre et sont parvenus à éviter la finale d'accession face au Stade montois. Même son de cloche en 2021, où avec seulement neuf points récoltés en dix journées, la bande à Saïd Hirèche a finalement fini en 11ème position. Reste à voir si les Corréziens parviendront, une nouvelle fois, à sauver les meubles.

Par Philippe Girardie