Icon Sport

Aldegheri, un mensonge qui coûte cher

Aldegheri, un mensonge qui coûte cher

Le 16/10/2021 à 11:06Mis à jour Le 16/10/2021 à 11:15

TOP 14 - C'est une histoire révélée au grand jour par La Dépêche du Midi. Le pilier droit toulousain Dorian Aldegheri a avoué avoir menti au staff rouge et noir sur une blessure pour pouvoir affronter Castres en avril dernier. Un mensonge qui lui coûtera cher quelques semaines plus tard, puisque qu'il aggravera sa blessure en demi-finale de Champions Cup.

On ne reprochera jamais à un joueur de vouloir jouer à tout prix, mais ça peut parfois avoir de graves conséquences. Le pilier toulousain Dorian Aldegheri l'a appris à ses dépens. Les faits remontent au mois d'avril dernier. La veille du déplacement des Rouge et Noir à Castres, l'international français se fait une déchirure au mollet droit. La douleur est forte mais l'envie de jouer l'est encore plus. "J'ai décidé de continuer, de ne rien dire et de jouer. C'est ce qu'il ne faut pas faire (rires)" déclare le pilier droit dans les colonnes de La Dépêche.

Le lendemain, Dorian Aldegheri disputera pas moins de quarante-cinq minutes face au CO malgré la douleur, mais le pire reste à venir. Son mollet droit, qui a tenu dans le Tarn lâche complètement lors de la demi-finale de Champions Cup face à Bordeaux-Bègles : "Sur ma deuxième mêlée, cela s'est complètement déchiré, j'ai saigné sur vingt centimètres." Le Toulousain voit alors la finale de Champions Cup, ce pourquoi il avait en partie menti au staff haut-garonnais, lui échapper. Un dénouement cruel qui ne récompense pas son envie de jouer mais sanctionne plutôt son côté têtu.

Heureusement pour lui, "Doudou" pourra, par contre, disputer la finale de Top 14 face à La Rochelle. La faute à une course contre-la-montre débutée quelques semaines avant cette grande finale, histoire de ne pas louper une deuxième fois cet évènement après celle de 2019 déjà regardée depuis les tribunes.

Désormais, Dorian Aldegheri a appris. En début de saison, il est touché au mollet gauche cette-fois juste avant la première journée et les retrouvailles avec La Rochelle. Pas de risques pris et quelques semaines d'arrêt avant de revenir à la compétition samedi dernier face à Pau. Tous ses déboires derrière lui, le pilier droit peut désormais pleinement débuter sa saison avant la volonté d'enchaîner les rencontres. Pour son plus grand plaisir et celui du staff toulousain, sans oublier les "erreurs" du passé.

Contenus sponsorisés