Icon Sport

Toulouse déjà à la fête, Toulon a une semaine pour se remettre la tête à l'endroit

Toulouse déjà à la fête, Toulon a une semaine pour se remettre la tête à l'endroit

Le 27/08/2021 à 22:54Mis à jour Le 27/08/2021 à 23:51

TOP 14 - Pour ce match de reprise, les Toulousains ont récité leur rugby : huit essais, pour un score final de 52-10, les joueurs d'Ugo Mola semblent déjà prêts à une semaine du retour du Top14. De leur côté, amorphes pendant la première période, les Varois devront impérativement afficher un autre visage s'ils veulent éviter de connaître le même sort la semaine prochaine face à Montpellier.

Allez, avant de parler de physionomie, de technique voire de tactique, commençons par ne pas bouder un plaisir "simple" : après des mois complets à observer et analyser des matchs dans l'absurde silence des huis-clos sanitaires -et ce même si la fin de saison passée nous a offert quelques jauges partielles- quel bonheur de retrouver un match de rugby avec son public. Et si la bandas fait toujours son lot d'heureux au détriment de quelques médisants, cette fois l'ambiance du stade Nicolas Kaufmann a sans nul doute redonné un avant-goût du "rugby d'avant" aux 4 000 spectateurs venus assister à cette rencontre de reprise qui opposait le champion de France toulousain au Rugby club toulonnais.

Toulon prend l'eau en première période

En revanche, sur le pré, pas de place à l'émotion. Et pour ce seul et unique match de préparation des deux équipes, tout un chacun a dû réapprendre à appréhender les contacts à pleine vitesse, a pu découvrir en conditions de matchs les nouvelles règles mises en place par World Rugby et s'assurer que la préparation démarrée quelques semaines plus tôt (trois pour Toulouse, six pour Toulon) commençait à faire effet. Sauf que si cette fête du rugby a permis aux Toulousains d'afficher un visage spectaculaire, la soirée a en revanche été beaucoup plus longue et sinueuse pour les Varois. Pris au sol, dans le rythme et en affichant d'évident manques de repères (sachant qu'il leur manquait une vingtaine de joueurs, dont leurs internationaux), les Rouge et Noir ne sont jamais parvenus à exister dans cette rencontre.

Et si, après un premier acte calvaire, ils ont fini par relever la tête en seconde période, grâce notamment aux bonnes entrées de Jules Danglot, Mattéo Le Corvec ou encore Théo Dachary, les Varois n'ont pas trouvé les réponses qu'ils étaient venus chercher du côté du Gard. "On fait une première période avec quasiment quatre essais à zéro passe… Déjà qu’ils ont confiance après leur saison dernière, il n'y a pas mieux pour les installer dans le match. On se complique la tâche, pestait Patrice Collazo quelques minutes après le match. Nous avons eu trop d’approximations, nous avons été pris dans le combat au sol. Nous n’avons pas eu de maîtrise, nous avons perdu des ballons, nous en avons jetés... Face à une équipe de Toulouse qui n’attend que ça, ça fait un score lourd mais logique." Les Toulonnais ont désormais une semaine pour se remettre la tête à l'endroit, et préparer une réception de Montpellier qui, elle, aura un véritable enjeu comptable.

Qui a bien pu croire que le Stade toulousain était rassasié ?

De leur côté, alors que cette rencontre mettait un terme à leur troisième semaine de préparation (!), les Toulousains sont apparus fringants. Bien aidés par leurs internationaux (puisque ces derniers n'ont pas pris part à la tournée en Australie), les joueurs d'Ugo Mola ont récité leur rugby. Et si tout n'a (évidemment) pas été parfait ce vendredi soir à Nîmes, les Toulousains ont malgré tout affiché une certaine aisance dans le jeu après-contact, et dans leur volonté de mettre énormément de rythme pour constamment étouffer l'adversaire. Et dans les faits ? Avec pas moins de huit essais (dont six en première période!), pour plus de cinquante points inscrits au cours de cette première rencontre amicale, c'est peu dire que les coéquipiers d'Antoine Dupont semblent déjà très à leur avantage avant le début de saison.

De quoi rassurer les quelques supporters inquiets que leurs ouailles n'aient plus le couteau entre les dents, après le doublé de la saison 2021/2022 ? "Je crois qu'on est tous des compétiteurs, et quand on joue c'est pour gagner, surtout quand on a eu la chance de goûter à des victoires, des titres et des trophées, rassurait sourire aux lèvres François Cros. Ç'a une saveur particulière, et on a forcément envie d'y regoûter. Donc non, on n'est pas rassasiés, et on va travailler pour revenir à notre niveau, et même essayer d'être meilleurs. » Et s'il est évidemment prématuré de tirer quelque conclusion que ce soit après ce tout premier match amical, il semble en tout cas que les Toulousains sont plus que dans les temps, à une semaine de croiser le fer avec La Rochelle. De leur côté, les Toulonnais devront impérativement relever la tête s'ils veulent éviter de réitérer une telle déconvenue la semaine prochaine, lors de la réception de Montpellier.

La fiche technique du match :

Rugby club toulonnais – 10

Stade toulousain – 52

À NIMES – stade Nicolas Kaufmann – Vendredi 19 heures – Stade toulousain bat le Rugby club toulonnais 52 – 10 (38 – 3).

Arbitre : M. Romain Poite (comité Midi-Pyrénées).

4 000 spectateurs

Rugby club toulonnais :

1 Essai : Dridi (65e).

1 Transformation : Belleau (66e).

1 Pénalité : Belleau (16e).

0 Drop goal : aucun.

1 Carton jaune : Timani (73e, jeu dangereux).

0 Carton rouge : aucun.

Blessés : aucun.

Buteurs : Belleau (1/1P, 1/1T).

Stade toulousain :

8 Essais : Dupont (10e), Tauzin (17e), Ramos (20e), Lebel (26e), Placines (30e), R. Ntamack (39e), Mauvaka (56e), Tolofua (76e).

6 Transformations : Ramos (18e, 21e, 27e, 31e), Holmes (57e, 77e).

0 Pénalité : aucune.

0 Drop goal : aucun.

1 Carton jaune : Médard (36e, obstruction).

Carton rouge : aucun.

Blessés : aucun.

Buteurs : Ramos (4/6T), Holmes (2/2T).

Les meilleurs :

À Toulon : Dachary, Le Corvec, Danglot.

À Toulouse : Dupont, Ntamack, Placine, Youyoutte, Marchand, Ramos, Tolofua, Neti.

Les compositions d'équipe :

Rugby club toulonnais : 15. Salles ; 14. Luc, 13. Smaïli, 12. Septar, 11. Robert ; 10. Belleau (cap.), 9. Blanc ; 7. Roux, 8. Du Preez, 6. Coulon ; 5. Graham, 4. Alainu'uese ; 3. Brookes, 2. Soury, 1. Fresia. Entrés en cours de jeu : Boulassel, Gonzalez, Timani, Dridi, Le Corvec, Parisse, Halagahu, Moretti, Gigashvili, Danglot, Dachary, Obatoyinbo.

Stade toulousain : 15. Ramos ; 14. Lebel, 13. Tauzin, 12. Holmes, 11. Médard ; 10. R. Ntamack, 9. Dupont ; 7. Placine, 8. Miquel, 6. Youyoutte ; 5. Brennan, 4. Flament ; 3. Tafili, 2. Marchand (cap.), 1. Neti. Entrés en cours de jeu : Mauvaka, Baille, Ro. Arnold, Verge, T. Ntamack, Tolofua, Cros, Mallez, Balès, Nanai-Williams, Renda, Bonneval, Descamps, Trauth, Merckler, Cramont.

Contenus sponsorisés