Icon Sport

Skelton impuissant, Gourdon transparent et Leyds dans un jour sans… Les notes de La Rochelle

Skelton impuissant, Gourdon transparent et Leyds dans un jour sans… Les notes de La Rochelle
Par Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 25/06/2021 à 23:15Mis à jour Le 26/06/2021 à 11:21

TOP 14 - Plusieurs cadres importants du Stade rochelais n’ont pas répondu présents et n’ont pas été à la hauteur de l’évènement. Mission impossible d’exister dans ces conditions en finale de Top 14.

Ils ont brillé

Il n’était que remplaçant au coup d’envoi de la rencontre, mais Jules Favre aurait pu être l’homme du match côté rochelais s’il avait réussi à maîtriser un jeu au pied en cloche de West juste devant l’en-but (60e) toulousain. A cet instant, les Maritimes étaient encore dans le match (3-12)… Las, le ballon, rendu glissant par la pluie intense en seconde période, lui a échappé. Mais, assurément, il s’est très vite mis dans le rythme du match et a su se hisser à la hauteur de l’évènement. Tout comme le talonneur Facundo Bosch. Certes, ce dernier a coûté trois points en début de rencontre, mais a eu une activité très importante notamment dans les zones de combat au sol. Il est l’un des deux seuls rochelais à avoir réussi un franchissement net en première mi-temps. Le troisième Willem Liebenberg, précieux dans les zones de ruck, a eu le rendement attendu. C’est lui qui a repris Dupont s’échappant après un départ en bord de ruck (62e).

TOP 14 - Jules Favre et Ihaia West (La Rochelle)

TOP 14 - Jules Favre et Ihaia West (La Rochelle)Icon Sport

Ils ont rendu une copie propre

Sorti à la 62e minute de la rencontre Reda Wardi a fait le job. Avec 13 plaquages, il a assuré sa charge défensive. A noter notamment ce "choke tackle" sur François Cros, permettant à son équipe de récupérer le ballon sur la mêlée ordonnée par l’arbitre (11e). Il a également tenu la dragée haute à Faumuina en mêlée fermée. Il a été remplacé par Dany Priso qui a eu le mérite d’inscrire le seul essai de la rencontre (77e). Dans le même registre Uini Atonio n’a pas à rougir de sa performance. Il a apporté sa densité près des zones de ruck, mais s’est quand même rapidement essoufflé.

Tawera Kerr-Barlow a eu une superbe inspiration dans le côté fermé au milieu de la première mi-temps. Dommage, il a complètement raté son deux contre un avec Retière (19e) qui aurait dû amener un essai rochelais. Globalement, il a tenté d’animer sa zone de jeu, mais n’a pas été mis dans de bonnes conditions par ses avants. Geoffrey Doumayrou (10 plaquages) n’a rien à se reprocher en défense, mais pas eu l’opportunité de se montrer en attaque. Arthur Retière a tenté de jouer les rares ballons qu’il a eu en première période. En seconde période, il a essayé de dynamiser mais a commis quelques fautes dont cet en-avant (53e) sur une relance dans le camp rochelais.

Ils ont raté leur finale

Bien malgré lui, l’arrière Brice Dulin est passé à côté de sa finale, la faute à une fracture de la main droite survenue en tout début de rencontre (22e). En revanche, si Ihaia West n’a pas pesé sur la rencontre, ce n’est pas en raison d’une blessure. D’abord, il a raté une pénalité facile en début de match, puis une seconde en deuxième mi-temps, à l’instant où il aurait pu permettre à son équipe de recoller à six points de Toulouse. La suite ? Un long calvaire. Et globalement, son jeu au pied a manqué de longueur. Grégory Alldritt, 13 plaquages en première mi-temps mais peu d’apport offensif, n’a pas été à la hauteur de son statut, sans doute éprouvé par une saison interminable. Il a même été remplacé dès la 47e minute par Victor Vito. Dans le même registre, le capitaine Romain Sazy n’a pas réussi à mobiliser ses troupes pour ce rendez-vous. Certes, il a eu une belle activité défensive (13 plaquages), mais insuffisant à ce niveau de compétition.

Top 14 - Kévin Gourdon (La Rochelle).

Top 14 - Kévin Gourdon (La Rochelle).Icon Sport

Même bilan pour son vieux compère Kevin Gourdon, étrangement absent des débats. Le trois-quart centre Raymond Rhule a lui été transparent. Un chiffre : 7 mètres parcourus ballon en main… Sans commentaire. Et que dire de Will Skelton ? Le géant australien a commis deux en-avant durant les 25 premières minutes, a raté son plaquage sur Dupont sur un départ en bord de ruck et a commis une faute grossière en deuxième mi-temps (57e).

Quant à Dillyn Leyds, il est complètement passé à côté de son match. Est-ce parce qu’il a été replacé à l’arrière très vite suite à la sortie de Dulin ? Toujours est-il qu’il a enchaîné les maladresses et les mauvais choix. Un jeu au pied trop long (52e) plaçant Kolbe dans un trop large confort, sans aucune pression. Un en-avant en fin de première période sur un jeu au pied haut toulousain, un autre en seconde période sur une relance (55e). Il a également mal jugé un jeu au pied de Ramos, laissant le ballon filer en touche (69e). Bref, un match à oublier.

Les notes du Stade rochelais :

Wardi : 5,5/10

Bosch : 6,5/10

Atonio : 5,5/10

Sazy : 3,5/10

Skelton : 3/10

Liebenberg : 6/10

Gourdon : 3/10

Alldritt : 3,5/10

Kerr Barlow : 5/10

West : 3/10

Retière : 4,5/10

Doumayrou : 5/10

Rhule : 3/10

Leyds : 2,5/10

Dulin : Non noté

Favre : 6,5/10

Contenus sponsorisés