Icon Sport

La fiche technique - Clermont : bon état, nécessite quelques réparations pour revenir au sommet

La fiche technique - Clermont : bon état, nécessite quelques réparations pour revenir au sommet
Par Rugbyrama

Le 09/08/2021 à 14:09Mis à jour Le 10/08/2021 à 08:36

TOP 14 - Le Top 14 reprend ses droits le 4 septembre. Après une interminable saison de treize mois, les clubs français se sont régénérés et attendent avec impatience la reprise du championnat, marquée par le retour du public. Tour d’horizon des 14 prétendants au bouclier de Brennus. Direction les volcans d’Auvergne et le stade Marcel-Michelin avec la fiche de Clermont.

Le capitaine : Lopez sur le papier, Parra dans les têtes

Au terme d’une saison presque intégralement passée sous apnée, Camille Lopez a vu son premier mandat de capitaine s’achever sur deux défaites en quart de finale (Toulouse en coupe d’Europe et l’UBB en Top 14). L’un des leaders techniques de l’ASM a rayonné et devrait cette année encore porter la ligne d’attaque clermontoise. Aboyeur quand il faut influencer l’arbitre, calme lorsque un coéquipier s’agace, Lopez ferait un bon capitaine pour ce nouvel exercice 2021-2022. Mais le véritable taulier du groupe s’appelle toujours Morgan Parra. Blessé et hors de forme en début de saison dernière, le numéro 9 est revenu des ténèbres pour ramener Clermont dans le top 6. Si Jono Gibbes n’a pas encore défini son capitaine, Morgan Parra semble partir avec une longueur d’avance, lui qui tire ses dernières cartouches en jaune et bleu.

La recrue : Lavanini, la rudesse argentine

Clermont a fait le choix de la stabilité en ne recrutant que deux joueurs à l’intersaison. La plus attendue étant Tomas Lavanini, qui devra remplir un poste laissé vacant par Sitaleki Timani, la saison passée. Le deuxième ligne argentin sera d’abord scruté pour son impact défensif. Habitué à distribuer des caramels avec les Pumas, l’ASM se cherchait un profil capable de répondre frontalement à ses futurs adversaires. Ensuite, sa mobilité en attaque et sa technique ballon en main devront peser dans le jeu clermontois. Avec seulement Sébastien Vahaamahina et Paul Jedrasiak comme deuxième ligne de référence la saison dernière, Lavanini sera enfin un atout vital d’expérience. Clermont s’est doté d’une arme forte de ses 56 sélections sous le maillot argentin et enfin prête à rayonner en Europe.

Tomas Lavanini (Argentine)

Tomas Lavanini (Argentine)Icon Sport

L’ambition : un 3e bouclier de Brennus

Sur le papier, ce premier Clermont de l’ère Gibbes paraît un peu tendre pour viser les sommets européens. Malgré un effectif stable, le groupe jaune et bleu manque un peu de profondeur pour rayonner sur les deux tableaux. Mais sur la scène nationale, l’ASM devra jouer sa carte à fond et exploiter son plein potentiel. Le véritable enjeu des Clermontois sera de réduire au maximum son nombre de blessés. Minés par les pertes de Pélissié, Beheregaray, Vahaamahina ou Lopez, les coéquipiers de Fritz Lee n’ont pas pu rivaliser dans les matches couperets. L'objectif des dirigeants et du nouveau staff clermontois ne seront donc pas en-dessous d'un 3e titre. Avec une année d’expérience en plus chez les Espoirs (comme Daniel Bibi Biziwu, Miles Amatosero, Tani Vili…), l’ASM pourrait refaire le coup de la saison 2016-2017 : glaner le Brennus en étant porté par sa jeunesse.

Le point fort : l’attaque, encore et toujours

Comme chaque saison ou presque, Clermont a terminé sur le podium des meilleures attaques du championnat lors de l’exercice 2020-2021. La cuvée 2021-2022 ne devrait pas échapper à la règle, tant l’ASM a su garder son potentiel offensif. Doté d’une diversité exceptionnelle de profils au centre et d’ailiers supersoniques, Clermont pourra même espérer que son arrière star, Kotaro Matsushima, prenne davantage d’épaisseur après une première saison déjà réussie. Si l’on ajoute une fiabilité diabolique au pied de Parra et Lopez, l’ASM pourrait à nouveau affoler les tableaux d’affichage.

Top 14 - Kotaro Matsushima (Clermont)

Top 14 - Kotaro Matsushima (Clermont)Icon Sport

Le point noir à effacer : la conquête, tout à refaire

En s’offrant Jono Gibbes et Davit Zirakashvili, Clermont a identifié le secteur crucial à réparer. En difficulté en mêlée et en touche toute la saison dernière, l’ASM a perdu trop de matchs sur des défaillances en conquête. Avec le retour à plein régime des talonneurs, la touche clermontoise sera attendue dès la première journée face à Lyon. En mêlée, Davit Zirakashvili a déjà annoncé qu’il voulait “refaire de Rabah Slimani l’un des meilleurs piliers dans cet exercice”. Dépassé par les jeunes Falatea et Ojovan la saison passée, l’international français pourrait à nouveau faire mal aux gauchers adverses, à condition qu’il retrouve confiance et discipline. Sans conquête, Clermont n’ira pas plus loin que la saison dernière. Mais si l’ASM fait revenir “un monstre à seize pattes”...

L'avis de Rugbyrama : trop court pour le top 6

Clermont a un potentiel à exploiter et se doit une revanche par rapport à la saison dernière. Mais sans recrutement massif à des postes clés comme en numéro 8 ou à l'arrière, l'ASM devra à nouveau compter sur un groupe resserré pour revenir au sommet. Suffisant ? La rédaction en doute... Aux Auvergnats de nous donner tort !

Et vous, quel est votre pronostic pour Clermont ?

Sondage
13716 vote(s)
Champion
Qualifié pour le top 6
Non qualifié pour le top 6
Relégué

Par Clément LABONNE

Contenus sponsorisés