Icon Sport

L'antisèche : Il faudra compter sur les Castrais

L'antisèche : Il faudra compter sur les Castrais
Par Rugbyrama

Le 07/05/2021 à 23:27Mis à jour Le 08/05/2021 à 08:41

TOP 14 - Ils l'ont fait, les Castrais ont réussi à atteindre ce top 6 grâce à leur victoire (37-29) face au Lou. Avec un grand Nakosi, qui a battu son frère dans le face-à-face tant attendu, le CO intègre le top 6 et envisage cette fin de saison avec enthousiasme.

Le résumé : Le CO s’offre le top 6

Très bonne entame de match pour Castres qui domine largement les Lyonnais dès les premières minutes de cette rencontre. Les deux essais de cette première mi-temps sont castrais, Nakosi à la 13e et Hounkpatin à la 37e. Les hommes de Pierre-Henry Broncan se donnent de l’avance, tandis que ceux de Pierre Mignoni souffrent lors de ces quarante premières minutes de jeu. La défense castraise est bien en place et ne permet pas aux Lyonnais de concrétiser malgré quelques occasions. Le Lou profite tout de même de l’indiscipline chronique des Castrais pour grappiller des points, grâce au pied de Doussain. Retour aux vestiaires sur le score de 20-9, à l’avantage du CO.

En deuxième période ça ne va pas beaucoup mieux pour les Lyonnais qui peinent à imposer leur jeu face à une défense castraise toujours aussi féroce. Castres fait preuve de réalisme mais également de beaucoup de maîtrise, qui leur permet de faire déjouer cette équipe lyonnaise sous pression. Le deuxième essai de Nakosi (58e) est un véritable coup dur pour le Lou qui craque face à une équipe qui ne laisse rien passer. Après un début de saison compliqué, cette victoire (37-29) signe officiellement la remontada du Castres Olympique. Septième au classement avant le match, Castres se retrouve propulsé à la cinquième place du Top 14.

Le joueur : Face à son frère, Nakosi fait la différence

Il est l’auteur d’un doublé et l’un des artisans de cette victoire castraise, Nakosi fait mal aux Lyonnais dès les premières minutes de jeu. Sur un coup d'envoi, Castres récupère devant les 22 mètres et écarte rapidement sur l’ailier qui parvient à se détacher dans son couloir. Lancé, le numéro 11 est imprenable et dépose la défense lyonnaise. Rebelote à la 57e , sa puissance et sa rapidité font la différence et Nakosi creuse l’écart avec cette équipe du Lou qui s’était pourtant donné le droit d’y croire avec un essai de Couilloud à la 54e minute. Ce soir, Nakosi remporte son duel face à son petit frère Tuisova, l’un des meilleurs marqueurs de Top 14 (12 essais cette saison). Il faut croire que la maturité et l’expérience de Nakosi auront fait la différence, malgré un essai dans le temps additionnel de Tuisova, qui arrache le bonus offensif aux Castrais.

Top 14 - Josua Tuisova (Lyon LOU) face à Castres

Top 14 - Josua Tuisova (Lyon LOU) face à CastresIcon Sport

La décla' :

" Ce soir, on a tout gagné !"

Le troisième ligne international Anthony Jelonch savoure cette victoire et souligne la performance collective au micro de Canal +: "Ce soir l’équipe a fait un gros match dans le combat. On a été réaliste dans la zone de marque, donc franchement bravo à l’équipe. Il faut continuer comme ça. Moi je crois en cette équipe, ce soir on a tout gagné. Ce top 6, c’était inespéré donc là on croque le truc à pleines dents ! Maintenant, il faut se remettre au travail dès lundi pour aller à Bordeaux." Après cette 5e victoire consécutive, pas question de relâcher les efforts pour les Castrais qui ne comptent pas laisser filer leur place dans ce top 6.

La question : les six premiers vont-ils le rester ?

Le Castres Olympique s’impose sans contestation comme le tube de l’année. Avant-dernier après onze journées, les Tarnais ont pris de belles nouvelles résolutions pour 2021. Les sept victoires en huit matchs en témoignent, ils sont en opération commando, déterminés à accrocher le wagon des six. Ce 7 mai, ce succès est donc d’autant plus retentissant. De même, il interroge sur les prédispositions du groupe lyonnais à renverser la vapeur. Les hommes de Pierre Mignoni peuvent toutefois compter sur un calendrier plutôt favorable. Par ailleurs, les autres poursuivants que sont le RCT et l’UBB sont-ils en mesure de rester ou d’intégrer les places qualificatives ? Les premiers sont toujours en proie à des vagues de blessures quand les seconds ont deux matchs en retard. Devant, Toulouse et La Rochelle ont une telle avance qu’ils peuvent se permettre de faire tourner ce week-end, avec dans un coin de la tête leur finale européenne. La régularité clermontoise et le potentiel du Racing 92 sont aussi à prendre en compte.

Les six premiers vont-ils le rester ?

Sondage
3534 vote(s)
Oui, les écarts et les dynamiques sont irréversibles
Non, en raison de la qualité des poursuivants
Non, car l'UBB a encore des matchs en retard

Par Manon Moreau

Contenus sponsorisés