Icon Sport

Clermont : avoir faim pour éviter la fin !

Clermont : avoir faim pour éviter la fin !

Le 10/06/2021 à 14:11Mis à jour Le 10/06/2021 à 14:19

TOP 14 - Loué par Jono Gibbes après la rencontre de la semaine passée entre Clermont et La Rochelle, l’état d’esprit du club auvergnat est au beau fixe au moment d’aborder les phases-finales. Si samedi dernier l’impératif de victoire a été un moteur, il existe d’autres clés pour comprendre ce regain.

Clermont à faim, et se rend à Bordeaux ce week-end avec la ferme intention de prolonger le plaisir de jouer sous les ordres de son entraîneur…

"Je ne sais pas ce que Franck a dit à ses joueurs avant le match et pendant la semaine, mais nous avons affronté une équipe de joueurs affamés !" Jono Gibbes espère sans doute commencer sa future mandature à l’ASM sur une note équivalente, mais il faut bien constater que depuis plusieurs semaines, les Jaunards entretiennent un état d’esprit de guerrier. Un avis que partage le demi d’ouverture Camille Lopez : "C’est une saison qui a été longue et difficile. Le décès de notre président, la crise sanitaire et les blessures, mais aussi des performances un peu en dents de scie, nous ont soudé plus fort encore. Alors il y a sans doute un peu de tout ça dans notre envie de ces dernières semaines, mais n’oublions pas non plus qu’on jouait notre survie dans ce championnat face à La Rochelle et si tu n’as pas envie de jouer ces matchs là alors il faut faire autre chose !" Une analyse clairvoyante partagée par l’entraîneur en chef, Franck Azéma : "On a préparé le match contre La Rochelle comme un véritable huitième de finale ! On a été dans les six qualifiables toute la saison et devoir encore faire l’effort lors de la dernière journée pour y rester nous a logiquement surmotivé." Pour celui qui peut dorénavant disputer son dernier match à la tête de l’équipe à chaque rencontre, l’envie de finir sur un titre reste une évidence.

Une équipe qui souhaite avant tout prolonger le plaisir autant que possible

Dans une saison forcément particulière à plus d’un titre et qui sera marquée par le départ de Franck Azéma en fin de saison après onze saisons à la tête de l’équipe première, l’ensemble du groupe a avant tout la volonté de prolonger le plaisir jusqu’au bout, à l’image d’un Morgan Parra, plus impatient que jamais d’en découdre : "On a la chance de pouvoir vivre notre passion et d’avoir encore un peu de rab sur cette fin de saison. Même si on aurait préféré jouer ce barrage à la maison, on a la chance de faire partie des six qualifiés. On aborde ce match avec beaucoup d’envie, de plaisir et avec la volonté de se lâcher ce week-end. On a vécu beaucoup de choses tout au long de la saison, mais on est qualifié et ce match se jouera à 50-50." Une envie prégnante de prolonger le plaisir et de finir sur la meilleure note possible que Franck Azéma entretien lui aussi : "Il y a du plaisir et de l’excitation, mais aussi une certaine pression bien sûr. Mais ce sont de bonnes sensations pour nous tous … On ne pense pas à toutes les difficultés qu’on a pu avoir tout au long de la saison mais c’est probablement ancré quelque part en nous. On a juste envie de vivre ces moments tous ensemble, qui sont les meilleurs dans une saison, et de les partager intensément." Titulaires, remplaçants, jeunes ou anciens, blessés de longue date ou joueurs sur le retour, c’est l’ensemble du groupe clermontois qui souhaite rester maître de son destin ce samedi soir.

Et pour offrir encore un autre supplément d’âme, s’il en est besoin, 700 supporters vont faire le déplacement au stade Chaban-Delmas pour ce match décisif. Avec pour eux également la volonté de retrouver du plaisir, dans le sillage de leur équipe favorite.

Contenus sponsorisés