Midi Olympique

Chistera, passe au pied, contre en touche... Elisez votre geste Matmut de l'année

Chistera, passe au pied, contre en touche... Elisez votre geste Matmut de l'année
Par Rugbyrama

Le 22/10/2021 à 09:13Mis à jour Le 22/10/2021 à 09:43

Contenu Sponsorisé

TOP 14 - Après avoir récompensé les plus beaux gestes du Top 14 et du Pro D2, Matmut vous propose de voter pour le geste Matmut de l'année, avec le concours de la rédaction Midi Olympique. L'occasion de se remémorer des actions superbes qui ont eu lieu sur nos terrains.

Tout au long de l'année civile dans le journal Midi Olympique, le geste Matmut #NéPourBouger a mis en lumière une action bien précise dans un match qui est sorti du lot. Matmut propose en cette fin de semaine de voter pour votre geste préféré, en coopération avec la rédaction Midi Olympique. Celui qui vous a fait briller, le plus beau, le plus important... Bref, le geste incontournable de l'année.

La connexion d'Ivaldi et Goujon

Entre la précision du lanceur, sa coordination avec le sauteur, qui lui-même doit être synchronisé avec son bloc de lift et la prise en compte de l'alignement adverse, la touche est l'un des secteurs les plus techniques du rugby. Et Lyon, après une saison délicate sur le plan offensif, cherche encore ses repères malgré l'amélioration observée. Mais sur le plan de la touche, le Lou s'est montré à son avantage contre Bordeaux-Bègles, ce qui a permis de très bons lancements de jeu. Mickaël Ivaldi et Loann Goujon notamment ont grandement participé à cette satisfaction du match.

Top 14 - Loann Goujon (Lyon) s'empare d'une touche lancée par Mickaël Ivaldi

Top 14 - Loann Goujon (Lyon) s'empare d'une touche lancée par Mickaël IvaldiIcon Sport

La chistera judicieuse de Marty

C'est une jeune garde toulousaine qui se présente à Castres. Néanmoins, celle-ci a bien failli faire un gros coup. La faute à un enchaînement collectif de première main de grande classe. Alors qu'il reste moins de cinq minutes et que le Stade accuse un retard de 9 points, les visiteurs décident de jouer à la main. Maxime Marty, qui reçoit une sautée de Guillaume Marchand, tente un cadrage-débordement venu d'ailleurs qu'il réussit. Très bien inspiré, il croise avec Baptiste Germain grâce à une chistera superbe. Dans la foulée, Romain Riguet apporte son soutien et donne à Matthis Lebel qui va marquer sous les poteaux.

Glénat trouve la faille par les airs

Quand les défenses sont regroupées et agressives, pourquoi ne pas passer par les airs ? C'est le raisonnement qu'a eu Corentin Glénat lors de la réception du Stade aurillacois. Le Grenoblois, qui joue bien le coup, tape une immense chandelle bien située. L'inévitable Ange Capuozzo gagne son duel aérien et sprinte vers l'en-but. Une bonne façon de débloquer un score qui était encore nul et vierge, et de lancer la partie sous les meilleurs auspices puisque le FCG s'imposera 24-5.

L'excellente tenue en mêlée d'Alo-Emile

Le roc sur lequel s'est souvent reposé le Stade français a pris une autre dimension la saison dernière. Très dynamique, Paul Alo-Emile apporte toute son activité autant en défense qu'en attaque. Mais le pilier droit domine particulièrement le secteur de la mêlée fermée. Contre Lyon d'ailleurs, lors de l'avant-dernière journée de la phase régulière, cette supériorité a été l'une des clés de la victoire avec 6 pénalités obtenues contre 0 concédée. Une performance peut-être due à la titularisation de son petit frère Moses à gauche de la mêlée... En tout cas, elle a permis au Stade français de se positionner idéalement dans la course au top 6 et en éliminer le Lou.

Le vol aérien de Flament en demie

Bordeaux-Bègles, grâce aux spécialistes du genre que sont Cameron Woki ou Alexandre Roumat, compte un alignement des plus redoutables du championnat. Mais Thibault Flament, rentré en jeu lors de la demi-finale de Top 14, a su parfaitement lire les codes de la touche bordelaise, pourtant redoutée toute la saison. En subtilisant un lancer à la 53e, le jeune deuxième ligne a permis aux siens de récupérer une possession importante. Sa bonne entrée en jeu a permis à Toulouse de maîtriser ce secteur dans un moment crucial.

Urdapilleta bat le record de points sur un match

Benjamin Urdapilleta l'assume, c'est un fan de ballon rond. Natif de Buenos Aires (Argentine), l'international aux 12 sélections a toujours supporté le club de River Plate. Et au rugby il démontre régulièrement sa fiabilité dans le jeu au pied. Le 13 février dernier, pour la réception de Montpellier, le demi d'ouverture offre un véritable récital en inscrivant 33 points et en permettant au CO de l'emporter et de s'éloigner de la zone rouge. Il bat par la même occasion le record de points par un joueur sur un match. S'il a surtout buté face aux perches, sa passe au pied pour Bastien Guillemin (pour le cinquième essai castrais) fera l'unanimité des spectateurs de Pierre-Fabre.

À vous de voter !

Quel est le geste Matmut de l'année ?

Sondage
397 vote(s)
La connexion d'Ivaldi et Goujon
La chistera judicieuse de Marty
Glénat trouve la faille par les airs
L'excellente tenue en mêlée d'Alo-Emile
Le vol aérien de Flament en demie
Urdapilleta bat le record de points sur un match
Contenus sponsorisés