Icon Sport

Castres assure à domicile face à Pau

Castres assure à domicile face à Pau

Le 04/09/2021 à 17:55Mis à jour Le 04/09/2021 à 18:49

TOP 14 - Les Tarnais se sont imposés contre la Section Paloise pour leur premier match de la saison au stade Pierre-Fabre (16-12). Après avoir maîtrisé la première période, Castres s’est néanmoins fait quelques frayeurs en fin de match, n’ayant pas réussi à tuer le match quand il en a eu l’occasion. Pau rentre avec un bonus défensif mérité.

Du soleil, de la chaleur et un stade Pierre-Fabre en ébullition : c’était la rentrée aujourd’hui sur les pelouses de Top 14. Face à des Palois décomplexés, le Castres Olympique a réussi sa rentrée grâce à un essai, une transformation et deux pénalités de Benjamin Urdapileta en première période. Dominé devant et privé de ballons, malgré un essai refusé à la vidéo en début de match (13e), Pau n’a que très rarement mis en danger des Castrais très bien organisés défensivement mais tout de même bien indisciplinés. De quoi permettre à l’ouvreur anglais Zack Henry, arrivé en provenance de Leicester cet été, de maintenir les Castrais à portée de fusil avant de claquer un drop sur la sirène, 30 mètres face aux poteaux. 13-9 à la pause, pas cher payé pour des Palois qui ont disputé les dix dernières minutes en infériorité numérique suite au carton jaune infligé à Nathan Decron.

Castres aurait pu tuer le match

Dominateur grâce à un pack conquérant, Castres s’est fait peur. Bien inspiré dans l’animation offensive, l’ouvreur argentin Benjamin Urdapileta a cependant connu une défaillance au pied, laissant six points en route en l’espace de huit minutes en début de seconde période. Trois minutes seulement après le retour des vestiaires, Urdapileta profite d’une touche cafouillée dans les 22m palois pour poursuivre au pied. L’essai semble alors tout fait mais la défense paloise stoppe Guillamon in-extremis, ensuite pénalisé pour avoir conservé le ballon au sol à 5 mètres de l’en-but.

Toujours dans le coup d’un match qui a perdu de son intensité, Pau y croit et revient même à un petit point des Tarnais sur une nouvelle pénalité de Zack Henry, 40 mètres face aux poteaux (13-12, 52e). Castres doute et Castres perd de plus en plus de ballons. Les fautes se multiplient de part et d'autre, les fautes de main aussi sous une chaleur écrasante. Aucune des deux équipes ne parvient réellement à imposer une longue séquence de jeu. Bien en place défensivement dans le sillage d’un Rory Kockott auteur d’une très bonne entrée en jeu, Castres a su contenir, à l’expérience, les assauts palois et récupérer de précieux ballons à l’image d’un superbe plaquage offensif de l’ancien international français sur Le Bail (65e). Le pack tarnais a ensuite fait la différence pour permettre à Ben Botica de refaire un léger trou (16-12, 69e). Mais la Section Paloise n’a pas dit son dernier mot, sentant que le hold-up était encore jouable. C’était sans compter sur le premier échec au pied de Zack Henry (75e). Pau n’abdique pas, bien au contraire, et met des Castrais sous pression après une pénalité manquée par Botica (79e). Mais Rory Kockott, coqueluche du Stade Pierre-Fabre obtiendra une dernière pénalité sur la sirène pour assurer cette première victoire de la saison.

Contenus sponsorisés