Icon Sport

Le Stade français (encore) dos au mur

Le Stade français (encore) dos au mur

Le 03/12/2021 à 15:01Mis à jour

TOP 14 - Douzième du Top 14 après trois défaites consécutives, le Stade français se trouve plus que jamais dans une position inquiétante. Opposés au Stade rochelais dimanche soir, les Soldats roses ont-ils vraiment les armes pour concurrencer l’une des meilleures écuries du championnat ?

Dimanche dernier, à l’issue de la brillante victoire de l’Union Bordeaux-Bègles sur les terres du Racing 92 (14-37), Christophe Urios expliquait que "le mois de décembre est souvent décisif". Le manager de l’UBB est dans le vrai tant les véritables forces du Top 14 se dessinent au cœur de l’hiver. La dynamique actuelle du Stade français Paris, elle, est loin d’être encourageante au moment d’aborder ce tournant si important du championnat. Actuellement 12ème, le club de la capitale reste en effet sur trois revers. L’éclaircie aperçue durant le mois d’octobre, avec des victoires sur l’ASM Clermont Auvergne (22-14), Perpignan (22-23) et Lyon (23-18), aura été de courte durée.

" On manque de confiance…"

"On était sur une bonne dynamique. Mais ça fait plusieurs week-ends où c’est plus compliqué. La défaite à domicile contre Montpellier (27-31) a notamment été très frustrante. La défaite à Biarritz (17-14) nous a également fait beaucoup de mal. On manque de confiance en ce moment. La preuve, on fait beaucoup trop de fautes sur le terrain. Contre Montpellier, on doit prendre 27 points sur des pénalités. Il faut arriver à l’effacer", nous confie le troisième-ligne parisien Romain Briatte. Pour tenter de balayer ce mal, le Stade français a sollicité l’arbitre Romain Poite, qui interviendra ponctuellement lors des entraînements. "Ça va beaucoup nous apporter. Sur des détails, on avait pris l’habitude d’avoir de mauvaises postures… sur les rucks, sur les soutiens offensifs. Aujourd’hui, on veut imposer notre rugby avec des gestes forts", explique l’ancien Agenais.

" On doit tous élever notre niveau de jeu"

Au-delà de ce problème de discipline, une question s’impose. Le Stade français Paris a-t-il vraiment les épaules pour aller chercher les meilleures écuries du Top 14, et notamment La Rochelle qui se déplace à Jean-Bouin ce dimanche soir ? "On n’est pas encore dans nos ambitions. Les joueurs en sont responsables en priorité. Dans le même temps, La Rochelle retrouve tous ses joueurs, son plan de jeu. Ils enchaînent les victoires. On s’attend à un gros face-à-face contre l’une des meilleures équipes de France. La motivation est toute trouvée. On doit tous élever notre niveau de jeu. En fonction du résultat, on saura vraiment où on en est. C’est un match capital mais on s’est tous remis en question cette semaine", insiste Romain Briatte. Avant de basculer sur la Champions Cup le 12 décembre, avec un premier déplacement périlleux sur la pelouse du Connacht Rugby, le club parisien a plus que jamais besoin de se rassurer.

Contenus sponsorisés