Icon Sport

Bordeaux-Bègles reste souverain à Chaban

Bordeaux-Bègles reste souverain à Chaban

Le 13/10/2019 à 22:52Mis à jour Le 14/10/2019 à 00:10

TOP 14 - L’UBB reste seul dauphin du leader lyonnais après sa victoire bonifiée contre Clermont en clôture de la 7e journée (42-15). Le groupe auvergnat, fortement remanié, n’a pas tenu la cadence sur la durée.

La machine bordelaise continue de tourner à plein régime. Une semaine après sa courte défaite sur la pelouse du LOU, dans le choc des leaders, l’Union Bordeaux-Bègles a repris son rythme de croisière face à Clermont ce dimanche soir. Vainqueurs 42-15, bonus offensif à la clé, les Girondins ont passé cinq essais à une équipe de l’ASM plus que rajeunie, avec la présence de plusieurs espoirs sacrés champions de France en 2018. Clermont a été de surcroît enrayé par des pépins physiques tout au long de la partie. L’UBB revient à 4 points de Lyon au sommet du classement.

Il a, d’ordinaire, l’habitude de regarder le PSG à cette heure-là, le dimanche soir. Christophe Urios se faisait une joie d’accueillir le match de 21h devant son nouveau public. « La classe », comme il disait, en milieu de semaine. Le manager de l’Union Bordeaux-Bègles peut quitter Chaban Delmas avec le sentiment du devoir accompli. Bien qu’accroché en première mi-temps, son XV quasi type a finalement aisément pris la mesure du vice-champion de France. Grâce au pied de Botica et cinq réalisations signées Paiva (16e), Tamanivalu (40e), Cordero (51e), Lesgourgues (63e) et Dubié (74e).

Clermont termine crampé

Le Top 14 a joliment suppléé la Ligue 1, à l’occasion de ce duel de la 7e journée. En offrant, dans cette opposition rythmée entre Bordelais et Clermontois, près de 37 minutes de temps de jeu effectif. De quoi lessiver les jeunes pousses auvergnates alignées par Franck Azéma et l’ensemble du staff de l’ASM pour ce déplacement en Gironde, une semaine avant de recevoir l’autre poids lourd de ce début de saison, Lyon. Illustration parfaite, après l'heure de jeu, sur la séquence interminable de 4’40 qui a débouché sur le quatrième essai de l’UBB, où plusieurs clermontois sont restés quelques instants au sol, perclus de crampes.

Les Jaunards, réduits à 14 à deux reprises, ont logiquement baissé progressivement pavillon. A l’usure. Pas aidés, non plus, par les trois remplacements effectués dans les 20 premières minutes de la rencontre, suite à des pépins physiques de Ruaud, Engelbrecht et Van Tonder. Clermont a toutefois eu le mérite de bousculer son adversaire, à plusieurs reprises. Comme sur cet essai en première main de Tuicuvu après un leurre parfait de Treilles qui a absorbé deux défenseurs bordelais. Mais, avec plus de 10 pénalités concédées avant même l’heure de jeu, le club auvergnat a peu à peu pris la marée, sur les bords de l’Atlantique. Et Chaban a chanté pour accompagner les vagues déferlantes de l’UBB.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0