Icon Sport

Top 14 - Quand les stars du sud débarqueront-elles ?

Quand les stars du sud débarqueront-elles ?

Le 12/07/2018 à 17:57Mis à jour Le 13/07/2018 à 14:19

Cette année encore, de nombreux joueurs de l'hémisphère Sud vont débarquer dans le Top 14. Mais, décalage des calendriers oblige, ils ne le feront pas en même temps. Tour d'horizon.

Ils sont déjà là

Les supporters toulonnais ont déjà pu apercevoir la silhouette massive du troisième ligne sud-africain Jacques Potgieter. En effet, l'ex-joueur des Bulls de Pretoria qui avait également signé deux excellentes saisons chez les Australiens des Waratahs est arrivé bien avant les autres, pour la simple et bonne raison qu'il évoluait la saison dernière dans le championnat japonais, au sein des Sanix Blues. Son dernier match remonte d'ailleurs à la fin du mois d'octobre... donc on peut dire que le Sud-africain est frais et fin prêt à relever le challenge toulonnais. Idem pour son homologue Johann Goosen à Montpellier, qui a déjà repris l'entraînement puisqu'il n'était pas engagé avec une franchise de Super Rugby.

Ils arriveront peu après la fin du Super Rugby...

D'autres sont engagés avec des franchises de Super Rugby qui s'apprêtent à disputer la dernière journée de championnat. Mais comme ils savent qu'ils ne seront pas qualifiés, ils seront bientôt en France. C'est le cas des deux futurs grenoblois Ben Lucas, qui évolue actuellement aux Reds du Queensland et de l'arrière sud-africain des Stormers Raymond Rhule, qui est attendu dès la semaine prochaine au pied des Alpes. Lucas, lui, devrait arriver la semaine suivante en même temps que le pilier des Stormers Jakobus Van Rensburg. Jerome Kaino, le flanker all black des Aukcland Blues qui s'est engagé avec le Stade toulousain devrait débarquer en Haute-Garonne aux alentours du 8 août prochain. Son coéquipier de club, l'ouvreur Ihaia West devrait arriver à une période similaire à La Rochelle, tandis que le centre all black des Blues George Moana est attendu dès la semaine prochaine du côté de Clermont-Ferrand. Les futurs girondins Kane Douglas et Eto Nabuli, qui évoluent tous deux aux Reds avec Ben Lucas ne devraient pas tarder non plus.

… ou un peu plus tard

D'autres, toujours en course avec leur franchise pour la qualification en Super Rugby, ignorent encore précisément leurs dates d'arrivée. C'est le cas du puissant troisième ligne wallaby des Melbourne Rebels, Lopeti Timani, qui s'est engagé avec La Rochelle. En effet, le frère du deuxième ligne clermontois Sitaleki, dispute un match décisif ce week-end contre les Sharks. Le troisième ligne des Chiefs Liam Messam et le centre Charlie Ngatai sont d'ores et déjà qualifiés pour les quarts de finale et ne devraient pas arriver à Toulon et à Lyon avant le courant du mois d'août. En revanche, la date d'arrivée de la future superstar toulonnaise Julian Savea est déjà connue : l'ailier des Hurricanes sera à Toulon à partir du 23 août.

Super Rugby - Julian Savea (Hurricanes)

Super Rugby - Julian Savea (Hurricanes)Icon Sport

Les supporters girondins devront aussi patienter avant de voir leur ailier Seta Tamanivalu évoluer sous ses nouvelles couleurs : titulaire indiscutable avec les Crusaders qui ont dominé le Super Rugby, le All black semble parti pour de longues phases finales, à la grande différence du géant des Chiefs Dominic Bird, qui s'est engagé avec le Racing 92. Gravement blessé à l'épaule et opéré au courant du mois de mars, Bird regardera ces dernières depuis son canapé, il arrivera dans les Hauts-de-Seine au début du mois d'août. Enfin, le futur clermontois Tim Nanai-Williams devrait arriver en Auvergne dans le courant du mois de septembre, après avoir disputé les trois tests de juin au poste d'ouvreur avec les Samoa.

Voire après le prochain Four Nations

Dernier cas de figure, celui du futur ouvreur du Stade français, Nicolas Sanchez. L'ouvreur des Pumas a tenu à disputer le prochain Four-Nations et n'arrivera à Paris que dans le courant du mois de décembre. L'occasion pour lui de glaner quelques sélections de plus, histoire d'en ajouter aux 65 déjà existantes.

Nicolas Sanchez des Jaguares

Nicolas Sanchez des JaguaresIcon Sport

Contenus sponsorisés
0
0