Icon Sport

Top 14 - Plisson : "L'an dernier, nous aurions tapé en touche pour vite rentrer aux vestiaires"

Plisson : "L'an dernier, nous aurions tapé en touche pour vite rentrer aux vestiaires"

Le 09/09/2018 à 09:00Mis à jour Le 09/09/2018 à 09:38

TOP 14 - Malgré une lourde défaite face à des Clermontois aux automatismes bien mieux réglés, le Stade français n'a pas démérité. Surtout, les Parisiens ont montré un état d'esprit bien meilleur que lors de certaines déroutes de l'an dernier. Las, le carton rouge infligé à Tony Ensor (70e) a permis à Clermont d'alourdir le score.

Rugbyrama : Malgré deux victoires en deux matchs, vous n'avez pas pu rivaliser avec Clermont. Pourquoi ?

Jules Plisson : Nous étions venus avec des intentions, mais le score est lourd à la fin. On a loupé le coche sur certaines actions du match, qui nous ont coûtées très à la fin du match. On va apprendre de ce match et on va continuer à bosser.

" J'ai le sentiment que les zones de ruck n'ont pas été arbitrées de la rencontre"

Vous avez été beaucoup sanctionnés en touche. Savez-vous pourquoi ?

J.P. : L'arbitre nous a dit qu'on prenait trop temps pour aller en touche. Mais il a sifflé des deux côtés. Sur ce point, je n'ai pas grand chose à dire. En revanche, j'ai le sentiment que les zones de ruck n'ont pas été arbitrées de la rencontre. Si il y a eu quelques échauffourées, c'est bien qu'il y a avait un problème à régler.

" La défaite, elle est logique"

Ce match vous donne-t-il une indication plus claire de votre niveau actuel ?

J.P. : La défaite, elle est logique. Mais dans le jeu, on était là, seulement encore une fois Clermont a marqué des essais un peu trop rapidement. On a pris des contre sur lesquels les Clermontois ont marqué directement. Clermont a bien construit son match, il n'y a rien à dire. Le score est lourd mais j'ai le sentiment que c'était un peu différent sur le terrain.

Avez-vous le sentiment d'avoir montré un état d'esprit un peu différent de l'an passé ?

J.P. : Certes, il y a quarante points au bout, mais l'équipe n'a rien lâché sur le terrain. On a quand même marqué ce dernier essai à la fin du match alors que l'an dernier nous aurions tapé en touche pour vite rentrer aux vestiaires. Encore une fois, je le répète, on apprend. Nous étions à deux victoires avant cette rencontre. Désormais Clermont en a trois. Bravo à eux. Peu d'équipes viendront gagner ici. J'espère qu'on retiendra les leçons et que nous ne ferons plus les erreurs que nous avons faites ce soir. On va essayer garde la tête haute de tirer le positif de cette rencontre. Parce que, comme l'a dit Heyneke Meyer, il y a quand même un peu de positif.

Contenus sponsorisés
0
0