Icon Sport

Phases finales : le premier scénario officiellement abandonné

Phases finales : le premier scénario officiellement abandonné
Par Jeremy Fadat via Midi Olympique

Le 22/04/2020 à 14:53Mis à jour Le 22/04/2020 à 16:11

Réunie ce mercredi en comité directeur, la Ligue Nationale de Rugby a acté ce que Midi Olympique annonçait dès la semaine dernière, à savoir que les phases finales de Top 14 n'auraient pas lieu "fin juin jusqu'à mi-juillet", comme cela avait été évoqué dans un scénario numéro 1 par la LNR. L'instance a aussi fait plusieurs autres annonces.

Dès la semaine dernière, Midi Olympique révélait que le scénario 1 imaginé par la LNR en ce qui concerne les phases finales du Top 14, à savoir une organisation "fin juin-début juillet", était une hypothèse que personne ne jugeait crédible et qu'elle était de fait écartée par les principaux acteurs. Celle d'une phase finale en août était la seule qui retenait l'attention des présidents de club et des décideurs.

La ligue, réunie en comité directeur ce mercredi matin, l'a désormais officialisé à travers un communiqué : "Le Comité Directeur tient à rappeler que la protection de la santé et de la sécurité des joueurs, des membres des encadrements, du public et de tous les acteurs du rugby professionnel constitue la priorité et le prérequis à toutes les décisions qui seront prises sur les championnats. Après avoir fait le point sur la situation, notamment sur les travaux en cours de la Commission Médicale sur le protocole de reprise et de la Commission Sportive sur les délais de réathlétisation et de préparation, le Comité Directeur de la LNR a décidé l'abandon du scénario 1 d'organisation des phases finales du TOP 14 à compter de fin juin jusqu'à mi-juillet. Comme indiqué la semaine dernière, les décisions sur les compétitions seront prises, dès lors que le plan de déconfinement du Gouvernement sera annoncé, que le protocole médical de reprise sera validé par les autorités compétentes, et en considération des travaux de la Commission Sportive de la LNR sur la période de réathlétisation et de préparation des joueurs. A ce titre, la capacité d'engager le processus de reprise, dans les conditions validées par les autorités, à la fin de la période de confinement, sera décisive pour envisager une reprise des compétitions avant la fin de l'été."

La période de mutation prolongée

Les demi-finales, qui devaient être dans un premier temps organisées à Nice les 19 et 20 juin 2020 sont donc annulées. "Les personnes ayant acheté un billet pour cet évènement seront contactées sous 48h par la LNR", indique le communiqué. Par ailleurs, les trois étapes estivales de l'In Extenso Supersevens - à savoir le championnat de France de rugby à 7 qui avait été lancé cette année - prévues au mois d'août sont également et officiellement annulées. "La LNR entend en revanche maintenir une étape événementielle unique au cours de la saison 2020-2021, avec comme perspective de reprendre la compétition dans le format prévu (3 étapes de classement et 1 étape finale) à compter de la saison 2021-2022", assure-t-on du côté de la Ligue.

Autre décision importante à retenir de ce Comité directeur : la prolongation de la période de mutation. "La période des mutations, qui débutera le 1er mai 2020, et qui devait s'achever le 30 juin 2020, estprorogée jusqu’au 15 juillet 2020 pour permettre aux clubs de TOP 14 et de PRO D2 de disposer d'une plus grande latitude dans la constitution de leurs effectifs, annonce ainsi le communiqué. La LNR se réserve par ailleurs la possibilité d'ajuster de nouveau, si besoin, cette date de clôture des mutations en fonction des décisions qui seront adoptées sur les compétitions."

Pas de retrait de points sur les Jiff

Enfin, le dernier point capital abordé dans la communication officielle de la Ligue concerne l'application du dispositif des Jiff : "Devant le caractère exceptionnel de la situation auquel le rugby professionnel fait face, le Comité Directeur de la LNR a décidé, compte-tenu de l'interruption de la saison régulière avant son terme, de la non-application du dispositif de retrait de points pour la saison 2020-2021 aux clubs n'ayant pas atteint la moyenne de 16 JIFF (joueurs issus de filières de formation) sur la feuille de match au moment de l'interruption. 4 clubs de Top 14 et Pro D2 sont concernés par cette mesure et présentaient, au moment de l'interruption de la saison régulière, une moyenne de JIFF comprise entre 15,6 et 15,9, très proche de l'objectif de 16 qu'ils étaient donc en situation d'atteindre avant la fin de la saison." Ce qui signifie que les clubs en question, comme Clermont en Top 14 ou Biarritz en Pro D2, ne seront pas sanctionnés.

Le communiqué de la Ligue se termine par un engagement sur le plan financier : "Dans l'objectif d'accompagner au maximum les clubs à travers les versements qui leur sont alloués, la Ligue Nationale de Rugby a mis en place un plan d'économie de charges drastique, portant sur les exercices 2019-2020 et 2020-2021 et impactant toutes ses activités."

Contenus sponsorisés