Icon Sport

"Petit Tao", le nouvel homme à tout faire du RCT

"Petit Tao", le nouvel homme à tout faire du RCT

Le 03/11/2020 à 09:05Mis à jour Le 03/11/2020 à 09:06

TOP 14 - Auteur d'une performance remarquée à la droite de la mêlée toulonnaise contre Castres, Sébastien Taofifenua n'est plus simplement un gaucher qui dépanne à droite, mais un véritable pilier polyvalent capable d'évoluer aux deux postes sans véritable distinction de niveau. Une aubaine pour le staff varois.

Beka Gigashvili en sélection, Jérémy Boyadjis en convalescence avec son pied, Emerick Setiano commotionné suite à la finale de Challenge Cup, Luka Tchelidze toujours membre du centre de formation, et voilà que le RCT se retrouvait sans pilier droit de formation dans le groupe pro au moment de recevoir Castres, lors de la 6e journée de Top14. Et comme souvent, c'est alors Sébastien Taofifenua qui a endossé le costume de droitier. Original ? Oui et non, car s'il a toujours évolué à gauche des packs de Perpignan ou de l'UBB, et était devenu international à ce poste (2 sélections), "Petit Tao" est -depuis son arrivée à l'été 2018- devenu l'homme à tout faire de la première ligne du RCT.

Souvent aligné à gauche, épisodiquement à droite, le frère de Romain trouve des repères, et s'épanouit de plus en plus aux deux postes. "Je suis là pour cela, je veux apporter à l’équipe que ce soit à gauche ou à droite, souriait en ce sens le joueur de 28 ans l'avant-veille du match contre le CO. Quand il manque des mecs, je suis là pour montrer que je peux aussi évoluer au haut-niveau à droite."

" "Quand tu es bloqué à droite tu le sens au niveau des côtelettes ou de la nuquette""

En mêlée comme ballon en mains, "Petit Tao" a donc dû réapprendre les rudiments d'un poste. "En mêlée, le pilier gauche à la tête à l'extérieur, alors que le droitier est bloqué et doit gérer la pression du talonneur et du pilier gauche adverse. La grosse hantise des droitiers c'est de se faire mettre en travers, d'être pris physiquement par ses deux adversaires directs", nous expliquait Eric Dasalmartini, entraîneur des avants du RCT. "C'est difficile de s'adapter, mais Seb' a su le faire, à la force d'un travail de jambes, d'épaules, de liaison, de compensation avec son talonneur. Ensuite il a dû réapprendre les positions, car quand tu es bloqué à droite de la mêlée, tu le sens de suite au niveau des côtelettes ou de la nuquette."

Et de la théorie à la pratique ? "Petit Tao" a réalisé une performance xxl à droite de la mêlée toulonnaise. Capable de malaxer les deux gauchers castrais en mêlée fermée, tout en conservant son activité dans le jeu courant, l'ancien bordelais s'est montré sous son meilleur jour, 76 minutes durant, avant de céder sa place à Luka Tchelidze

Sébastien Taofifenua (Toulon) face à Mickaël Ivaldi (Lyon)

Sébastien Taofifenua (Toulon) face à Mickaël Ivaldi (Lyon)Icon Sport

" "Seb' est toujours présent dans les grands moments""

"Quand il est sur le terrain, Seb' donne tout pour l'équipe. Que ce soit à droite ou à gauche, qu'il entre dans le match ou qu'il soit dans la souffrance depuis le coup d'envoi : il est toujours là, et va donner le meilleur pour permettre à l'équipe de rayonner. Son objectif premier avec ce changement de poste a été d'être très bon en mêlée, ce qu'il a fait. Il a quand même tiré deux piliers castrais, alors même que le terrain était difficile... Seb' est toujours présent dans les grands moments et donne toujours le maximum pour l'équipe."

Désormais capable d'évoluer à gauche comme à droite sans véritable distinction de niveau, Sébastien Taofifenua s'impose en tout cas comme l'homme à tout faire de la première ligne toulonnaise. "Seb' a beaucoup travaillé sur son gainage corporel, le travail de ses jambes, de ses appuis et de son dos pour découvrir ce poste, mais c'est désormais un vrai joueur polyvalent, capable d'évoluer au même niveau des deux côtés. À gauche il est très solide, mais à droite il fait bien plus que nous rendre service.", concluait "Brique". Et s'il pourra bientôt à nouveau compter sur Emerick Setiano, le staff toulonnais varois a une nouvelle fois obtenu la confirmation qu'en plus d'être performant à gauche, Sébastien Taofifenua pouvait faire bien plus que dépanner à droite du pack toulonnais.

Contenus sponsorisés