Icon Sport

Top 14 - Montpellier se remet la tête à l’endroit

Montpellier se remet la tête à l’endroit

Le 01/09/2018 à 19:56Mis à jour Le 01/09/2018 à 21:05

TOP 14 - Vexé par sa défaite inaugurale contre Castres au GGL Stadium le week-end dernier, Montpellier a passé ses nerfs sur le Stade Rochelais ce samedi (36-14), lors de la 2e journée de TOP 14. Pas de bonus offensif pour le MHR, mais un gros soulagement avant de se déplacer sur la pelouse de l’UBB.

La Rochelle devra encore patienter, au moins, une saison de plus avant d’espérer enfin accrocher Montpellier à son tableau de chasse, en terres héraultaises. Totalement hors-sujet en première période, les Rochelais ont subi la loi de Cistes en quête de rachat six jours après avoir mordu la poussière à domicile contre le Champion de France en titre. Vainqueurs 36-14 du Stade Rochelais, grâce à la botte de Pienaar et quatre essais inscrits (33e, 40e+2, 60e, 74e), les hommes de Vern Cotter n’ont jamais tremblé tout au long des 80 minutes. Malgré une belle réaction, notamment en mêlée fermée, au retour des vestiaires, le Stade Rochelais n’a été que l’ombre de lui-même sur la pelouse du GGL Stadium.

Montpellier retrouve ses bonnes habitudes à domicile

La pression était du côté héraultais. Elle a finalement été parfaitement négociée par les coéquipiers de Benjamin Fall et Kelian Galletier. Ménagés face à Castres le week-end dernier, les deux internationaux français du MHR avaient la lourde tâche de réintégrer un effectif blessé par l’affront castrais. Mais la plaie n’a mis que peu de temps à cicatriser. Bien aidés par l’indiscipline rochelaise, les Montpelliérains ont facilement pris les commandes du match. Et n’ont guère lutté pour les conserver jusqu’au bout.

Réduits à 13 autour de la demi-heure de jeu, suite à deux cartons jaunes reçus par Gourdon et Andreu, les Rochelais, sans cesse sur le reculoir en première période, ont naturellement plié par deux fois. Pour se retrouver menés de 19 points à la mi-temps, après les essais de Reilhac (33e) et Martin (40e+2). Un moindre mal, tant La Rochelle a balbutié son rugby durant le premier acte. L’addition aurait pu s’avérer bien plus lourde si, par exemple, Ngandebe, en position de marquer dès la 10e minute, n’avait pas été trompé par les rebonds capricieux du ballon après une merveille de mouvement initiée par un Goosen repositionné à l’ouverture.

La mêlée rochelaise se rebiffe trop tard

Enfoncés en mêlée fermée en première période, le capitaine Vito et ses compères du huit de devant quittent le GGL Stadium avec la seule satisfaction d’avoir renversé la vapeur dans ce secteur de jeu, dès le retour des vestiaires. Avec les entrées en jeu salvatrices d’Atonio, Priso et Forbes. Un pack métamorphosé qui a remis son équipe dans l’avancée. Et permis à Sinzelle (47e) et Andreu (64e) de relancer un brin le suspense, par deux fois.

Mais le demi-tour contact, juste avant d’aplatir, de Willemse (60e) et l’offrande rochelaise à Ruffenach (74e) ont ruiné les minces espoirs de remontada des Maritimes. Xavier Garbajosa et Grégory Patat ont du pain sur la planche avant d’enchainer un deuxième déplacement de rang, à Toulouse, le week-end prochain. Le voyage sera plus léger pour les Cistes, après cette première victoire globalement aboutie.

Contenus sponsorisés
0
0