Icon Sport

Maravat : "Être titulaire et gagner à Brive, ça a été quelque chose de grand pour moi"

Maravat : "Être titulaire et gagner à Brive, ça a été quelque chose de grand pour moi"
Par Rugbyrama

Le 26/02/2020 à 16:01Mis à jour Le 26/02/2020 à 16:02

TOP 14 - Titulaire pour la deuxième fois en Top 14 à Brive, l’international U20 prend de l’épaisseur au sein du groupe agenais. Par ailleurs, trois jours avant la réception capitale de Clermont, il estime que son équipe monte en puissance.

Rugbyrama : Votre équipe a dominé les débats en Corrèze samedi…

Gauthier Maravat : On a eu un peu peur quand même. Toute la semaine on a lu sur les réseaux qu’Agen envoyait sa jeune garde. On a essayé de faire ce que l’on sait faire en restant dans notre bulle, même si c’est vrai que certaines situations nous ont été bénéfiques. Il y a des secteurs que l’on a su maîtriser comme la touche. Les trois-quarts ont vraiment exploité les ballons récupérés.

Peut-on parler de match référence ?

G.M. : Je ne sais pas car il y a quand même eu beaucoup d’imprécisions. Mais c’est sûr que pour la confiance, on va se rappeler de ce match. Nous sommes un peu dans la même position que celle où nous étions entre la victoire à Bayonne et la défaite contre Castres. La différence, c’est qu’on a conscience de ce qui n’a pas marché contre le CO. Nous étions euphoriques. Mais là, on ne va pas faire les mêmes erreurs.

C’est un adversaire que vous redoutez néanmoins ?

G.M. : Oui forcément car c’est un match important à la maison contre une belle équipe. On n’a plus gagné à Armandie depuis un moment (la dernière victoire remonte au 19 octobre contre le Stade français, ndlr). Cela ferait du bien de renouer avec la victoire à domicile contre une telle cylindrée.

" Le fait d’être envoyé aux côtés de joueurs comme Tom Murday, ça donne envie de se surpasser"

Justement, comment expliquez-vous cette défaillance à Armandie ?

G.M. : Je ne pense pas que cela soit un problème psychologique déjà. Je pense simplement que ce sont des rencontres où nous ne mettons pas tous les ingrédients. L’équipe est un peu bridée parfois. Mais ces derniers temps, on a pris un peu plus de confiance. Le groupe semble plus serein et le déclic peut arriver n’importe quand. Si l’on parvient à jouer sans se mettre autant de pression, il n’y a aucune raison que cela se passe mal. Nous voulons faire plaisir à nos supporters et à nos familles.

Ce succès à Brive vous permet de sortir de la zone rouge. En enchaînant ce week-end vous remonteriez peut-être encore plus au classement. Vous en parlez entre vous ?

G.M. : C’est une erreur que nous avions faite avant Castres. On s’était dit qu’en gagnant on pouvait remonter largement. Cela a servi de leçon puisque désormais, nous nous concentrons uniquement sur notre prestation. Si nous réfléchissions trop, nous ne gagnerons pas.

Personnellement vous restez sur deux gros matchs entre l’équipe de France U20 et le SUA, tout s’accélère un peu en ce moment…

G.M. : C’est plus facile pour moi de faire de belles prestations lorsque je joue avec des très bons joueurs autour. Mais c’est vrai que sur ces matchs, les arrières ont avancé, nous les avants aussi, donc ça a été plus simple de me montrer. Après, ça fait beaucoup de bien d’être titularisé sur un match aussi important que celui à Brive. Les blessures à mon poste m’ont permis de jouer. J’essaie de saisir mon opportunité. Je prends ces matchs sans pression, j’ai tout à prouver. Et puis le fait d’être envoyé aux côtés de joueurs comme Tom Murday, ça donne envie de se surpasser.

Tournoi des 6 Nations U20 2020 - Gauthier Maravat (France) contre l'Italie

Tournoi des 6 Nations U20 2020 - Gauthier Maravat (France) contre l'ItalieIcon Sport

Comment on vous a annoncé votre titularisation ? Car cela a été un peu la surprise du chef finalement.

G.M. : Initialement, je devais partir avec les Bleuets après le match de Castres. Et là, Christophe est venu me voir et m’a dit : "Romain Briatte s’est blessé. On va peut-être te garder avec nous". Le staff de l’équipe de France a accepté. Puis lundi, Rémi est venu me voir et m’a annoncé que j’allais débuter. Sur le moment, j’ai eu un peu de pression, mais comme je l’ai su assez tôt, cela m’a laissé le temps de digérer et de me préparer. Être titulaire et gagner à Brive, ça a été quelque chose de grand pour moi.

La pression est la même en équipe de France et en Top 14 ?

G.M. : Il y en a moins en équipe de France je pense. À Agen on joue le maintien, on a le couteau sous la gorge. Cela demande beaucoup d’énergie de jouer le maintien. La moindre contre-performance se paie cash en Top 14. Avec les Bleuets, c’est quelque chose de grand car on représente le club et le pays, mais il y a moins de pression car on n’a pas autant à perdre.

Propos recueillis par Mathieu Vich

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés