Icon Sport

Top 14 - Malgré la défaite, Perpignan retrouve le droit chemin

Malgré la défaite, Perpignan retrouve le droit chemin
Par Rugbyrama

Le 03/09/2018 à 11:00

TOP 14 - L’USAP s’est inclinée une deuxième fois en deux matchs, cette fois sur la pelouse d’Agen (25 à 23). Pourtant, contrairement à leur raclée subit à domicile la semaine dernière face à Paris (15 à 46), les Catalans ont répondu présent, à l’image de leur ouvreur Paddy Jackson.

Tous deux défaits lourdement lors de la première journée, Agenais et Catalans se retrouvaient en ce dimanche midi pour en découdre, dans le cadre d’un match déjà crucial pour le maintien. Pour Perpignan, il s’agissait là de laver l’affront qui lui avait été fait dans son antre d’Aimé-Giral une semaine plus tôt. Et autant dire que les sang et or ont répondu présent. A l’image du début de match de match à leur avantage, les Catalans ont cette fois imposé aux Agenais une agressivité qui n’avait pas été vue lors de leur premier match de la saison, ce qui satisfait l’entraîneur Christian Lanta : " l’équipe à cette fois mis les bons ingrédients d’un match de rugby et c’est une marche de franchie. Une seule marche certes, à cause de la défaite, mais celle-ci est déjà très importante pour le groupe. "

Néanmoins, les progrès ostentatoires réalisés par les Perpignanais par rapport à la semaine dernière ne doivent pas faire oublier la défaite et atténuer les erreurs, nombreuses, aperçues durant cette nouvelle rencontre perdue. En ce sens, Christian Lanta reprend, " il y a encore tellement de choses à travailler! Que ce soit en conquête et notamment en touche, ou bien au niveau de la discipline, abonde l’ancien coach agenais. Mais on avait demandé aux joueurs de répondre présent dans l’engagement et c’est ce qu’ils ont fait. Il faudra maintenant trouver le bon compromis entre agressivité et indiscipline ".

L’effet Paddy Jackson

Paddy Jackson - Perpignan contre Agen

Paddy Jackson - Perpignan contre AgenIcon Sport

Mais si les nombreux supporters à avoir fait le déplacement, ont cette fois pu assister à une révolte de leurs protégés, ils le doivent en grande partie à leur ouvreur irlandais Paddy Jackson. S’il a connu quelques échecs dans son jeu au pied ( 5 sur 8), le métronome des sang et or était dans tous les bons coups sur la pelouse d’Armandie. Que ce soit grâce à son jeu au pied d’occupation précis, sa gestion du jeu plutôt efficace ou ses inspirations offensives de génie, le natif de l’Ulster à justifié son statut. Justement, parlons d’une de ses inspirations. Alors que son équipe était dans le dur après avoir encaissé deux essais, c’est là que Paddy Jackson pris les devants. D’abord sur un ballon anodin en bout de ligne, qu’il sut bonifier en enrhumant grâce à une feinte de croisée deux défenseurs catalans, médusés devant tant de facilité. Puis, alors que sa classe avait donc entraîné le premier essai de l’USAP grâce au relais de Château, lorsque le numéro 10 ne décide de poursuivre son récital juste avant la mi-temps, grâce à une pénalité de 55m, excusez du peu! Concernant son audacieuse tentative de pénalité manquée de 59 mètres sur la sirène, l’Irlandais s’est lui contenté de lancer un " just try again ", le sourire aux coins des lèvres. Autrement dit " il faut juste essayer encore ". Le flegme celte paraît t-il. L’USAP serait bien tentée de s’en inspirer…

FONDACCI Théo

Contenus sponsorisés
0
0