Eurosport

Le LOU, convalescent, a dû s'employer

Le LOU, convalescent, a dû s'employer

Le 23/03/2019 à 16:35Mis à jour Le 23/03/2019 à 17:14

TOP 14 - Dos au mur au retour des vestiaires, Lyon a finalement pris la mesure du RCT (42-33) pour renouer avec la victoire, en ouverture de la 20e journée. Un succès long à se dessiner pour les hommes de Pierre Mignoni, encore fragiles après la claque reçue contre Toulouse dimanche dernier.

Ce n'est clairement pas le LOU des grands jours. Mais, après avoir encaissé plus de 50 points face au Stade Toulousain, Lyon a assuré l'essentiel pour se remettre la tête à l'endroit. Vainqueurs de Toulon (42-33), les coéquipiers du brillant Félix Lambey mettent fin à une série de deux défaites consécutives face à des prétendants au Brennus. Non sans trembler, après une entame de seconde période cauchemardesque. Le RCT, sans cesse sur le reculoir après la 50e minute, laisse finalement échapper un succès de prestige à Gerland. Le LOU remonte provisoirement sur le podium du Top 14.

Lyon se fait une peur bleue

Une saison se joue souvent sur des détails. La 41e minute de ce duel entre Lyon et Toulon a, sans aucun doute, donné quelques sueurs froides aux supporters du LOU. A peine le coup d'envoi de la seconde période donnée par Lyon, sur un score de parité (16-16), l'intenable Louis Carbonel a bien failli faire basculer ce match d'ouverture de la 20e journée de TOP 14 en faveur des siens. Percée depuis la médiane, plaquage cassé, raffut, 3 contre 2 à jouer, remise intérieur et...en-avant volontaire de Toby Arnold sur sa ligne des 22m. Double sanction inévitable. Carton jaune + essai de pénalité.

Top 14 - Louis Carbonel (Toulon) contre Lyon

Top 14 - Louis Carbonel (Toulon) contre LyonEurosport

Pire, sur le renvoi, le LOU a frôlé la correctionnelle. Mais Webb et Nakosi, sur le point d'enfoncer le clou, ont mal joué le coup (43e). Et le cri de rage poussé par Patrice Collazo sur le bord de la pelouse a finalement réveillé...l'équipe adverse ! En l'espace de sept minutes, Lyon, très brouillon jusqu'ici, a totalement renversé la vapeur. D'abord sur un essai de roublard de Carl Fearns (51e). Puis sur un groupé pénétrant efficace, à 5m de la ligne, sous la conduite d'Ivaldi (57e). Toulon se voit même infliger un 16-0 avant le money-time et ne s'en relèvera pas.

Savea s'enfonce encore un peu plus

Emmené par un Louis Carbonel toujours aussi décisif et un Charles Ollivon de retour à un niveau intéressant après sept mois de blessures, le RCT, qui n'a plus rien à jouer cette saison, manque de se débarrasser de ce statut peu flatteur de pire équipe à l'extérieur du TOP 14 sur le plan comptable. Au passage, Julian Savea, de retour dans le XV de départ après un mois au frigo, a perdu le peu de crédit qui lui restait aux yeux de son Président Mourad Boudjellal. Malgré un jeu sans ballon parfois intéressant, il a fallu attendre la 68e minute pour le voir réellement s'illustrer, cuir en main.

Tout le contraire d'un Félix Lambey dans la lignée d'un Tournoi des 6 Nations où il fut l'un des seuls au niveau sous le maillot bleu. Précieux sur le plan défensif, le 2e ligne lyonnais s'est montré décisif sur le premier essai des siens (34e), en passant les bras magnifiquement pour Wulf. Acclamé à sa sortie, Lambey voit son équipe revenir progressivement sur la troisième marche du podium du TOP 14.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0