Icon Sport

Top 14 - Gaël Fickou : "Une belle image du Stade français"

Fickou : "Une belle image du Stade français"

Le 16/09/2018 à 19:51Mis à jour Le 16/09/2018 à 19:53

TOP 14 - Auteur de deux essais et d'une magnifique performance contre Toulon, Gaël Fickou a tenu à rendre hommage au beau travail de son paquet d'avants, largement dominateur face au Rct.

Rugbyrama : Comment analysez-vous cette victoire face à Toulon (37-10) ?

Gaël Fickou : Ce succès bonifié est une énorme bouffée d'oxygène et donne une belle image du Stade français. Nous sommes parvenus à faire déjouer le Rct.

De quelle manière ?

G.F : Nous savions que si nous parvenions à bloquer leurs lourds avants, leur superbe ligne trois-quarts manqueraient de ballons pour briller. C'est ce qu'il s'est passé.

A titre personnel, vous avez signé une performance magnifique. Comment vous êtes-vous senti sur le terrain ?

G.F : Je peux encore améliorer certaines choses mais globalement, ça reste positif. Il faut néanmoins souligner que si j'ai marqué deux essais, c'est avant tout parce que j'ai été mis dans d'excellentes conditions par l'équipe. Devant, mes coéquipiers ont réalisé une magnifique performance.

Top 14 - Gael Fickou (Stade Français) contre Toulon

Top 14 - Gael Fickou (Stade Français) contre ToulonIcon Sport

Qu'avez-vous ressenti lorsque les 14 000 personnes de Jean Bouin ont scandé votre nom ?

G.F : Ca fait toujours plaisir. Ce que veulent les supporters, ce sont des joueurs se donnant à 200 % sur le terrain. Mais bon, si je me troue deux fois la semaine prochaine, peut-être m'en voudront-ils... Les choses vont si vite au rugby.

Le Stade français, dauphin de Clermont après quatre journées de championnat, peut-il se prendre à rêver à une grande saison ?

G.F : C'est trop tôt pour le dire. La roue tourne vite en Top 14 et à Paris, les joueurs savent d'où ils viennent, ce qu'ils ont traversé et ne se laisseront donc pas griser par ce début de saison. Le prochain match à Pau, face à une équipe ayant perdu ce week-end à domicile (23-27), s'annonce à ce titre très difficile. Il faut donc rester vigilant.

Contenus sponsorisés
0
0