Icon Sport

Top 14 - Bordeaux devra trouver des solutions

Bordeaux devra trouver des solutions
Par Rugbyrama

Le 09/09/2018 à 12:55Mis à jour Le 09/09/2018 à 13:49

TOP 14 - Au bout d’une rencontre bien terne, Bordeaux et Montpellier se quittent à Chaban-Delmas sur un match nul, qui en porte on ne peut mieux le nom. Malgré des ambitions toutes autres, les Bordelais n’auront pas su trouver les solutions face à un MHR parfois étouffant.

Ce samedi, Bordeaux souhaitait affirmer ses ambitions en battant un vrai "gros" dans ce championnat, et au passage faire frémir son public dans la continuité de son premier match en Gironde face à Pau (46 à 19). Au final, ce ne fut ni l’un, ni l’autre. Il faut dire que les 15000 spectateurs venus à Chaban en cet après midi ensoleillé n’ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent. Et c’est peu de le dire. Ainsi en première période, l’UBB, comme son adversaire du jour, n’a rien produit ou presque, si ce n’est deux fulgurances de sa recrue star Semi Radradra, qui faisait la différence grâce à sa vitesse et des transmissions acrobatiques, sans pour autant que cela ne fasse mouche. Bien maigre, face à un MHR qui emputé de nombreux cadres ( Picamoles, Cruden, Nadolo…) paraissait bien prenable… "Pas suffisant à ce niveau", d’après les mots de l’entraîneur Rory Teague.

Revenu en supériorité numérique en seconde période suite au carton jaune de Fall, Bordeaux n’aura pas saisi n’ont plus les opportunités qui se présentaient à elle, pourtant nombreuses. "Nous n’avons pas eu de feeling sur ce match, analysait le coach après le match. Nous avons eu des opportunités mais nous n’avons pas su scorer. Il faudra simplement continuer de travailler tous ensemble pour que cela ne se reproduisent plus. On ne peut pas se cacher derrières quelques faits de jeu, on doit corriger cela et vite". Des propos lucides mais qui traduisaient un léger agacement de la part de l’ancien membre du staff anglais, irrité par les comportements de certains de ses hommes. "Peut être que l’équipe n’a pas été assez concentrée pour appliquer ce que nous voulions faire. Certains joueurs ont certainement la tête un peu ailleurs en ce moment", livrait ce dernier en conférence de presse. Une attitude qu’il faudra corriger très rapidement pour ne pas gâcher le potentiel certain de cette formation girondine.

Manque de rythme

Mais voila, "Montpellier était sans doute venu à Bordeaux pour casser le rythme et nous empêcher d’utiliser nos trois quarts." Ce qui ne laissait aucun doute sur le jeu produit sur la pelouse de Chaban-Delmas ce samedi. Face à un MHR dense et très peu joueur, parfois pénible à jouer, l’UBB n’a en effet jamais su trouver les solutions pour mettre à mal le rideau héraultais et donner de bons ballons ses explosifs trois quarts. Pourtant, les George Tilsley, Semi Radradra et autres Eto Nabuli n’attendaient que ça, eux qui furent si dangereux sur leurs très rares occasions. "Nous nous sommes souvent isolés de nos soutiens et Montpellier ne s’en est pas privé pour ralentir le jeu", analysait Rory Teague.

Pour un final très insatisfaisant pour les partenaires de Baptiste Serin, chez qui les perles du Pacifique ont semblé être comme "lion en cage" en cet après-midi. Face à ce schéma tactique très clair des hommes de Vern Cotter, un étrange sentiment se mélangeait chez son alter ego girondin après le match : "Il y de la frustration car nous avions envie de beaucoup mieux sur ce match. Malgré tout, il y a quand même eu de bonnes choses compte tenu de la physionomie de cette partie". Un peu de positivisme dans les mots certes, pour finir sur une note positive, pourtant assez contraire avec la frustration pesante aperçue sur les visages des joueurs sur le terrain. Car Bordeaux ne doit pas se leurrer, ce match nul face à un concurrent direct à la qualification est bel et bien un mauvais résultat. Deux points de perdu qu’il faudra rattraper au plus vite à l’extérieur. Pourquoi pas à Agen samedi prochain ?

Par Théo Fondacci

Contenus sponsorisés
0
0