Icon Sport

Élisez votre XV de la saison de Top 14 : le demi de mêlée

Élisez votre XV de la saison de Top 14 : le demi de mêlée
Par Rugbyrama

Le 03/06/2020 à 10:20Mis à jour Le 03/06/2020 à 10:22

SONDAGE - En cette période d’arrêt des compétitions rugbystiques en France, Rugbyrama vous propose d'élire votre XV type de cette saison avortée du Top 14 2019-2020. En fonction des étoiles attribuées tout au long du championnat par Midi Olympique, nous avons sélectionné huit joueurs et c'est à vous de désigner le meilleur. Aujourd'hui, focus sur le demi de mêlée.

Maxime Lucu (Bordeaux-Bègles, 14 étoiles)

Alors qu'il découvrait le Top 14 après cinq saisons professionnelles à Biarritz, et qu'il était confronté à la concurrence de Yann Lesgourgues, l'enfant de Saint-Pée-sur-Nivelle a été le demi de mêlée au plus gros temps dejeu du club en Top 14. Qu'il soit associé à Matthieu Jalibert, Ben Botica ou Ulupano Seuteni, Maxime Lucu a étincellé, étant aligné sur 16 des 17 feuilles de matchs possibles et connaissant sa première convocation en équipe de France.

Julien Blanc (Brive, 13 étoiles)

Alors qu'il n'avait jamais réussi à s'imposer en Top 14, Julien Blanc a profité d'un retour dans son club formateur pour y remédier. Privé de la concurrence de Vasil Lobzhanodze pendant le Mondial, il a pris les reines du CAB et réalisé un début de saison canon, enchantant le public d'Amédée-Domenech par ses prises d'intiatives et sa pointe de vitesse. Le point culminant de sa saison aura été son doublé lors de la 6e journée face à Toulouse.

Rory Kockott (Castres, 13 étoiles)

À bientôt 34 ans, Rory Kockott continue d'être le patron incontesté de la mêlée du Castres Olympique. Gestionnaire hors-pair, il sait parfaitement soulager son équipe ou mettre l'adversaire sous pression grâce à son jeu au pied puissant et millimétré, tout en restant un danger permanent prêt de la ligne. Aligné à 16 reprises, il sera confronté la saison prochaine à la concurrence de l'international urugayen Santiago Arata, qui devra néanmoins cravacher pour le déloger.

Top 14 - Rory Kockott (Castres)

Top 14 - Rory Kockott (Castres)Icon Sport

Baptiste Couilloud (Lyon, 11 étoiles)

Après un exercice 2018-2019 saboté par une fracture de la malléole, le demi de mêlée de 22 ans est redevenu l'un des leaders de cette équipe lyonnaise, dauphine de l'UBB au moment de l'interruption du championnat. Couilloud n'a rien perdu de son explosivité, inscrivant quatre essais en 14 matchs cette saison, dont un doublé face à La Rochelle lors de la 9e journée. Déjà international à trois reprises, il reste un candidat légitime à une place chez les Bleus.

Teddy Iribaren (Racing 92, 10 étoiles)

Partageant son poste avec Maxime Machenaud sur les trois dernières saisons, l'ancien Briviste a profité de la convocation de ce dernier au Mondial pour prendre les rênes du Racing. Cette augmentation de temps de jeu s'accompagne d'une vraie progression du numéro 9 toulousain, complètement libéré et capable d'inspirations magistrales en cours de match. Associé à Finn Russell, il forme une charnière aussi imprévisible qu'efficace et s'impose comme un desnouveaux hommes forts du club francilien.

Guillaume Rouet (Bayonne, 9 étoiles)

Formant une paire de numéros 9 ultra-complémentaire avec son nouveau coéquipier australien Michael Ruru, Guillaume Rouet a partagé son temps de jeu avec l'ancien Rebel. Mais il reste un des cadres de l'Aviron, et l'archétype parfait du demi de mêlée "filou". Moins doué physiquement que certains de ses vis-à-vis, l'international espagnol se démarque par ses initiatives imprévisibles autours des rucks ou sur des pénalités jouées rapidement. Un dynamiteur de l'attaque bayonnaise.

Top 14 - Guillaume Rouet (Bayonne) contre Bordeaux

Top 14 - Guillaume Rouet (Bayonne) contre BordeauxIcon Sport

Samuel Marques (Pau, 8 étoiles)

Confronté au vice-capitaine Thibaut Daubagna et à l'éclosion du jeune Clovis le Bail, le numéro 9 trentenaire a su tirer son épingle du jeu pour son retour dans son club formateur. Titulaire à neuf reprises en 15 matchs de Top 14, il s'est distingué en inscrivant la bagatelle de cinq essais, dont plusieurs décisifs. On pense notamment à l'essai de la victoire à Clermont ou celui synonyme de bonus défensif à Toulouse. Le demi de mêlée gersois a réussi son come-back à Pau.

Tawera Kerr-Barlow (La Rochelle, 8 étoiles)

Pour sa troisième saison en Charente-Maritime, le All Black aux 31 sélections a régné sans partage sur la mêlée du Stade rochelais. Titulaire à 15 reprises en championnat, il a parfaitement dirigé son paquet d'avants, et créé le danger à maintes reprises dans les défenses adverses. Ce numéro 9 au grand gabarit pour le poste (1,87 m, 91 kg) s'est aussi permis d'inscrire un essai face à Brive lors de la 7e journée. Une exercice 2019-2020 très solide de la part de l'ancien Chief.

Qui est le meilleur demi de mêlée du Top 14 2019-2020 ?

Sondage
15174 vote(s)
Maxime Lucu
Julien Blanc
Rory Kockott
Baptiste Couilloud
Teddy Iribaren
Guillaume Rouet
Samuel Marques
Tawera Kerr-Barlow
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés