Icon Sport

TOP 14 - L'arrivée de Nicolas Sanchez officialisée demain ?

L'arrivée de Nicolas Sanchez officialisée demain ?

Le 15/05/2018 à 14:48Mis à jour Le 15/05/2018 à 15:28

Jules Plisson devrait être soumis à rude concurrence la saison prochaine avec la probable arrivée de l'Argentin Nicolas Sanchez à Paris. Pour mémoire, l'ouvreur des Pumas est un familier du Top 14 puisqu'il a déjà porté les couleurs de l'Union Bordeaux-Bègles et Toulon.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Demain, à Jean Bouin, les dirigeants du Stade français dévoileront leur staff et leur squad pour la saison prochaine. Nous vous révélions ce matin qu'Olivier Azam, pourtant auteur d'un excellent travail auprès des avants parisiens, ne sera pas conservé par le club de la Porte d'Auteuil. Comme nos confrères de RMC Sports le confirmaient ce matin, Olivier Azam sera remplacé par l'ancien pilier droit du XV de France Pieter de Villiers, ex adjoint de Heyneke Meyer en équipe nationale. Côté joueurs, la plus grosse annonce devrait probablement provenir de l'arrivée du demi d'ouverture argentin Nicolas Sanchez (29 ans, 62 sélections, 603 marqués). Sondé par plusieurs clubs européens, le meneur de jeu des Pumas aurait finalement choisi de s'engager en faveur du Stade français.

Nicolas Sanchez (Agentine)

Nicolas Sanchez (Agentine)Icon Sport

Si l'information se vérifiait, l'ouvreur des Springboks Morné Steyn verrait alors son avenir dans la capitale considérablement s'obscurcir. Libéré du pré contrat qu'il avait signé en faveur de Brive, Steyn espérait ainsi que Heyneke Meyer, son ancien mentor aux Bulls, lui trouve une place dans le squad parisien.

Morne Steyn (Stade Français) contre Pau

Morne Steyn (Stade Français) contre PauIcon Sport

La probable arrivée de Nicolas Sanchez, déjà passé par l'Union Bordeaux-Bègles (2011-2013) et Toulon (2014-2015), remettrait tout en question pour l'ancien Springbok. Concernant Gaël Fickou, les dirigeants parisiens sont aujourd'hui seuls en piste sur le dossier (le Racing a fait marche arrière en début de semaine) mais rien ne dit que le Stade toulousain accepte finalement de libérer le joueur. A Paris, les prochaines heures s'annoncent donc décisives..

Contenus sponsorisés
0
0