Icon Sport

Top 14 - À La Rochelle, les histoires, c'est désormais derrière

À La Rochelle, les histoires, c'est désormais derrière

Le 12/07/2018 à 16:33Mis à jour Le 13/07/2018 à 14:20

Un stage à Font-Romeu concluera la première partie de la préparation de La Rochelle, désormais dirigée par le tandem Grégory Patat-Xavier Garbajosa depuis le départ de Patrice Collazo. Jono Gibbes, lui, suit les choses à distance avant son arrivée en novembre.

Ce jeudi, à La Rochelle, si quelques questions sur le départ de Patrice Collazo, il y a maintenant deux mois, ont alimenté la conférence de reprise du club, la page est belle et bien tournée. Sportivement, d’abord, tout est connu : Jono Gibbes a été recruté au poste de directeur du rugby (il arrivera en novembre pour quatre ans) et Grégory Patat, responsable des Espoirs la saison dernière, a été promu entraîneur des avants après le départ du Varois. Après quatre ans et 93 matchs sous le maillot Jaune et Noir, le Néo-Zélandais Jason Eaton, qui a mis un terme à sa carrière, est devenu coordinateur entre le staff et les joueurs. Voilà pour les changements.

Jason Eaton - La Rochelle

Jason Eaton - La RochelleIcon Sport

Tout comme Akvsenti Giorgadze à la touche, Xavier Garbajosa a conservé les mêmes prérogatives, à la tête des arrières du Stade rochelais. Il concède avoir traversé une période difficile en mai lors du départ de Patrice Collazo. "Ma relation avec Patrice, elle était antérieure au cadre professionnel, elle était d’abord amicale, a-t-il rappelé. Ça n’a pas été un bon moment à vivre, je le dis franchement. Maintenant, la page a été tournée, difficilement, mais je préfère me concentrer sur ce qui arrive. Aujourd’hui, succession ou pas succession, rien n’est simple."

Xavier Garbajosa

Xavier GarbajosaIcon Sport

Avec, au-delà des histoires d’hommes, une victime, le club. "L’institution en a pâti, c’est regrettable, a-t-il ajouté. Le reste, ça fait parti des aléas d’une vie professionnelle." La vie professionnelle de Grégory Patat au Stade rochelais, elle, s’en est retrouvée modifiée, avec l’exposition du Top 14, bien autre chose que celle du championnat Espoir. Pas un souci pour Romain Sazy : "Grégory était proche du groupe la saison dernière. Il avait suivi toute la préparation de pré-saison". "On va continuer à avancer", affiche comme ambition Grégory Patat tout se montrant prévenant : "Je ne vais pas faire du Patrice Collazo, je ne sais pas faire".

Grégory Patat - La Rochelle

Grégory Patat - La RochelleIcon Sport

Jusqu’à son arrivée, prévue en novembre, la relation avec Gibbes s’effectuera à distance entre le boss des Waikato et le staff rochelais. Avec une évidence, il montera dans le train en marche. "On partira de l’existant, dit Grégory Patat. On ne va pas tout jeter à la poubelle par rapport à ce qui s’est passé les saisons dernières. On a des objectifs élevés, et Jono connaît notre championnat pour avoir passé trois ans à l’ASM. Il connaît notre équipe et les profils des joueurs. Chaque chose va se mettre en place. On a longuement échangé avec lui quand il est venu nous voir, il était curieux sur notre fonctionnement. Le projet de jeu, il ne va pas y toucher grandement."

Assistant coach Jono Gibbes - Clermont

Assistant coach Jono Gibbes - ClermontIcon Sport

La préparation physique, elle, a débuté le 25 juin sur les installations de l’Apivia Parc et se poursuivra jusqu’à la fin juillet, avant un stage de cinq jours à Font-Romeu dans les Pyrénées-Orientales, du 30 juillet au 3 août. Une nouveauté par rapport à ces dernières années. "Ça a vocation à être un stage de cohésion puisqu’il faut qu’on apprenne à se connaître et qu’on mette les choses en place en termes de règles de vie. C’est vrai qu’on n’a pas l’habitude de passer du temps ensemble. C’est ce que l’on veut faire dès cette année", explique encore Grégory Patat, qui s’y est rendu mercredi avec Xavier Garbajosa pour repérer les lieux. Après deux matchs amicaux, le 10 août contre le Stade français et le 17 contre Agen, c’est à domicile que les Rochelais débuteront la saison face à Grenoble, avant deux déplacements à Montpellier et Toulouse.

Contenus sponsorisés
0
0