Icon Sport

Plus belle la vie à Toulon

Plus belle la vie à Toulon

Le 27/03/2018 à 08:46Mis à jour Le 27/03/2018 à 17:05

En écrasant Clermont 49-0, Toulon s'est mis dans les meilleures dispositions pour préparer son quart de finale au Munster. Après une semaine agitée, le calme est revenu sur les bords de la Rade. Comme d'habitude finalement.

Les plus anciens évoquent Dallas. Les plus jeunes, Plus belle la vie. Peu importe la référence, une année du RCT s'apparente très souvent à une saison de série télévisée. Avec son lot de rebondissements et ses grosses ficelles. Et même si l'on devine l'épilogue, on s'y laisse prendre. Ainsi va la vie sur les bords de la Rade. En une semaine, Toulon est donc passé d'une situation de pseudo crise, à une équipe gonflée à bloc avant d'aborder un quart de finale européen. Cela résultant, en partie, du coup de pression mis par Mourad Boudjellal, avec son scenario habituel. Malgré le large succès face à Clermont, le boss toulonnais reste dans son rôle et assure ne pas avoir encore digéré la défaite à Oyonnax. Histoire de maintenir la pression.

Le mode phase finale enclenché

"On a repris qu'un seul point sur ceux perdus à Oyonnax. Pour moi, la victoire face à Clermont ne change rien, elle ne me calme pas. J'attends de mon équipe qu'elle enchaîne les résultats désormais. Ça commence face au Munster". En apparence, il ne laisse donc rien paraître et joue encore sur la colère. Mais on se doute bien que l'homme fort du RCT doit se satisfaire de son coup de com.

Mourad Boudjellal (Toulon)

Mourad Boudjellal (Toulon)Icon Sport

L'ensemble de son groupe a répondu sur la pelouse de Mayol face à l'ASM. Des Clermontois peut-être en "espadrilles", comme il s'interrogeait après le match, mais peu importe. Ce 49-0, mais surtout les attitudes et les intentions de ses joueurs, de la première à la dernière minute, montrent que son équipe fait face. Ensemble. "On s'est mis en mode phase finale, tout le monde est à l'unisson", confessait d'ailleurs Facundo Isa dimanche soir. Certainement le résultat escompté par Mourad Boudjellal. Et tant-pis, s'il passe pour le méchant et si cela a quelque peu agacé son capitaine.

Coup de com réussi même si ça agace

Déjà avant la rencontre, Mathieu Bastareaud regrettait le contexte tout en confiant en avoir l'habitude après sept ans au club. Il s'est tout de même montré plus offensif après la démonstration face à l'ASM, au micro de Canal plus : "Ce sont des petits trucs qui déstabilisent la vie du groupe. Quand ça vient de l'extérieur, on peut râler, mais là ça vient de l'intérieur, c'est complètement débile de notre part".

Mathieu Bastareaud (Toulon)

Mathieu Bastareaud (Toulon)Icon Sport

De son côté, Fabien Galthié affichait toujours son air détaché, revenant sur la "semaine hollywoodienne" et précisant "Mourad m'a dit que ça lui permettait de vendre beaucoup plus de billets et m'a affirmé" y 'a pas mieux que moi pour remplir un stade". Il m'a dit que quand il a lancé sa propagande, il a vendu 3000 tickets de plus !". L'ancien manager montpelliérain sait pertinemment où il a mis les pieds. As du contre-feu médiatique, Mourad Boudjellal a donc une nouvelle fois réussi son coup. La première manche est gagnée, reste maintenant à confirmer face au Munster sinon, il faudra trouver un autre levier pour relancer les siens jusqu'à la fin de la saison.

Contenus sponsorisés
0
0