Icon Sport

L'antisèche : Bordeaux s'impose à l'usure

L'antisèche : Bordeaux s'impose à l'usure
Par Rugbyrama

Le 06/01/2018 à 17:24Mis à jour Le 06/01/2018 à 18:30

Au terme d'un match plutôt triste, l'UBB l'emporte (19-10) contre une équipe du LOU maladroite et trop pénalisée.

Le match

Sur une pelouse très grasse de Chaban-Delmas, les deux équipes optent pour l'occupation au pied. À ce jeu-là, les visiteurs dominent. Buttin, Harris et Couilloud sont plus précis et plus longs que Lesgourgues et Jalibert. Mais le LOU n'arrive pas à concrétiser. D'abord en l'absence de Beauxis et Michalak, c'est Harris qui trouve le poteau en tout début de match. Ensuite, c'est Armitage et Halafihi qui, part deux fois, perdent la balle dans les 22 adverses.

Paradoxalement, c'est la mêlée lyonnaise qui trahit une performance complète. Tant vanté dans ce secteur depuis le début du championnat, au point de promouvoir Sébastien Bruno en équipe de France, le Lou perd ses appuis, recule, et se fait sanctionner. Jalibert en profite pour inscrire les 6 premiers points du match, les seuls d'une première mi-temps bien triste (6-0). Jalibert poursuit son sans-faute en seconde période et répond à la pénalité longue distance d'Armitage. 12-3 à l'heure de jeu. Les Bordelais vont alors prendre une décision audacieuse (voir l'essai du match), mais la suite va leur donner raison. L'UBB s'envole au score (19-3). Pour clore cette rencontre d'un faible niveau global, Buttin marquera en marchant contre ses anciens coéquipiers. Anecdotique.

L'essai du match : Tauleigne parfaitement servi

On joue la 61e minute de jeu, et alors que les Bordelais ont une pénalité dans les 22 adverses, Jalibert et ses coéquipiers choisissent la touche. Cette dernière est cafouillée mais sort finalement du côté des Grenats. Le jeu rebondit dans l'axe et après plusieurs percussions lentes, Serin choisit le fermé, trouve Jalibert qui navigue, fixe trois joueurs et libère après contact pour Tauleigne qui aplatit en force.

Facteur X : Matthieu Jalibert

Auteur d'un 5/5 au pied, le jeune demi d'ouverture a éclairé de quelques feintes et envolées un match pauvre en jeu, sans vraiment déboucher sur de grosses actions. Il aura surtout créé le décalage pour Marco Tauleigne à l'occasion du premier essai du match, véritable tournant dans la partie.

Comment s'est comportée la mêlée lyonnaise de Sébastien Bruno ?

Largement bousculée en première mi-temps, reculant d'un bon mètre à chaque exercice, la mêlée du Lou n'a pas vue le jour en première période. Pourtant, pour sa dernière en Top 14 avant le tournoi des 6 Nations aux côtés du XV de France, Sébastien Bruno a trouvé les mots justes à la pause, puisque son pack a enclenché la marche avant dans le second acte.

Par Baptiste Barbat

Faut-il déjà appeler Matthieu Jalibert (19 ans) en équipe de France ?

Sondage
758 vote(s)
Oui
Non
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés