Icon Sport

22e journée Top 14 - Le Racing 92 domine Clermont à Lille (27-24)

Le Racing 92 s'est fait peur mais se maintient toujours en vie

Le 25/03/2017 à 16:38Mis à jour Le 25/03/2017 à 17:27

TOP 14 - Après une fin de match très délicate, le Racing 92 a préservé l'essentiel en battant Clermont à Lille (27-24). Le club francilien est toujours en course pour la qualification mais il est passé près d'une grosse déconvenue. L'ASM doit se contenter du bonus défensif.

La parfaite gestion de match, ce n’était pas encore pour aujourd’hui du côté des champions de France en titre. Peu importe, la très bonne première période leur suffit à s’imposer face à Clermont (27-24). Grâce à cette victoire, les Franciliens ne sont pas totalement décrochés du wagon de tête. Pourtant, à Villeneuve d’Ascq, les Ciel et Blanc se sont encore une fois fait peur, et ont bien failli lâcher face à une équipe remaniée de l’ASM, et réduite à 14 en fin de partie (rouge pour Stanley).

Les Clermontois avaient peut-être déjà la tête à leur quart de finale de Champions Cup, contre Toulon. Ou bien ils avaient peut-être encore la tête à l’Espagne, là ils passaient quelques jours pour préparer cet affrontement face au Racing 92. En tout cas, ils passaient à côté de leur première période. Et en oubliant de jouer, ou au moins de rivaliser, face à des Champions de France en titre surmotivés après l’épisode de la fusion/non-fusion, il leur était impossible de l’emporter.

Chris Masoe (Racing 92) face à Clermont - 25 mars 2017

Chris Masoe (Racing 92) face à Clermont - 25 mars 2017Icon Sport

Impossible ? Pas si sûr. Le Racing 92 version 2016-2017 ne maîtrisait pas toujours son jeu, son match. Les Franciliens n’avaient pas joué la semaine dernière. Ils n’étaient pas certains de ne pas subir l’annulation de leur rencontre à Montpellier. Alors, la victoire était essentielle. Malgré cela, après avoir infligé un 20-0 en première période à l’ASM, les Ciel et Blanc encaissaient un 0-10 dans le premier quart d’heure du second acte. Puis, alors que Stanley avait écopé d’un deuxième carton jaune, donc d’un rouge, qu’Imhoff remettait son équipe dans le bon sens (61e), le Racing 92 tanguait.

Chavancy : "Ça a été dur jusqu’à la dernière seconde"

En seconde période, il était tentant de se dire que Clermont perdait son match, plus que ses adversaires ne le gagnaient. Car en plus de se faire peur, les Franciliens souffraient en mêlée. A tel point que M.Cardona accordait un essai de pénalité aux Auvergnats, après deux mêlées à 5 mètres. Une décision un peu rapide selon Ben Arous, au micro de nos confrères de Canal +. Plus rapide que celle de Wayne Barnes il y a une semaine… L’international pourrait s’en satisfaire !

"Ça a été dur jusqu’à la dernière seconde", déclarait Chavancy. Les trois dernières minutes étaient compliquées pour les Franciliens. Touche perdue, ballon gratté, turn-over… Mais ils s’en sortaient. Miraculeusement. La séquence de pick and go dans leurs 5 mètres paraissait interminable. Mais les Racingmen pouvaient souffler, et regarder vers les 6 premières places, même s’ils dépendent toujours en partie des résultats des autres équipes…

Contenus sponsorisés