Icon Sport

Le Top des déclas de la 9e journée Top 14 - "C'est pas loin de la honte"

"C'est pas loin de la honte" - Le Top des déclas de la 9e journée
Par Clément Mazella via AFP

Le 29/11/2015 à 00:15Mis à jour Le 05/12/2015 à 19:58

TOP 14 - L'énorme coup de gueule de Mannix, la déception de Ouedraogo ou l'incompréhension de Maestri... les phrases chocs de la 9e journée.

Fulgence Ouedraogo (capitaine de Montpellier)

Le capitaine de Montpellier a poussé un petit coup de gueule malgré la victoire contre La Rochelle en ouverture de la 9e journée.

" On retient la victoire, mais notre prestation est insuffisante. Nous avons fait un mauvais match mais nous l'avons gagné. On est dans une période difficile, où nous n'y arrivons pas. On n'est pas dans la zone rouge, mais on s'en rapproche"

Simon Mannix (manager de Pau)

Le technicien néo-zélandais n'a vraiment pas apprécié la copie rendue par les Palois ce samedi.

" C'est pas loin de la honte. On était vraiment déçus dans le vestiaire. On était capables de faire mieux. La saison va être super longue si on continue avec ce style de match. Ce n'est pas la vitesse de Bordeaux qui fait mal, ce sont des essais casquettes que l'on prend, des essais ridicules. Si on avait été plus efficace dans les placages..."
Simon Mannix (Pau)

Simon Mannix (Pau)AFP

Stephane Glas (coentraîneur d'Oyonnax)

Dur constat pour l'USO, lanterne rouge du Top 14 alors qu'il était barragiste l'an dernier.

" Perdre 34 à 9 contre Brive face à une équipe qui est à notre portée, c'est inquiétant"

Yoann Maestri (capitaine de Toulouse)

Le deuxième ligne international a du mal à digérer certaines décisions de l'arbitre Cyril Lafon...

" Sur l'action, je n'ai pas l'impression de prendre Rokocoko haut. Mais on est deux à le plaquer, et Joe Tekori qui le prend derrière "l'abaisse". L'arbitre a pris sa décision donc c'est qu'il devait y avoir faute. Mais sur le moment je trouve ça sévère, et je lui demande de revoir l'action vidéo (ce qu'il n'a pas fait). Ce n'est pas dans ma nature de polémiquer, mais ensuite il y a Fickou qui est pris haut (l'arbitre a sifflé une simple pénalité) puis Bonneval est "décapité" en marquant son essai (64e). On le sait, à l'extérieur c'est compliqué"
Yoann Maestri - Toulouse - 28 novembre 2015

Yoann Maestri - Toulouse - 28 novembre 2015Icon Sport

Laurent Labit (coentraîneur du Racing 92)

Le rugby en hiver, ce n'est pas forcément très compliqué.

" Les deux essais marqués sur ballons portés ? Il faut s'adapter aux conditions et à ce rugby d'hiver dans lequel on entre. En plus ici, à Colombes, nous avons un terrain assez lourd"

Mathieu Blin (manager du SU Agen)

Du côté du SUA, on est plutôt philosophe même après une défaite à domicile...

" On était déjà en difficulté et là on se met dans une très grosse difficulté à un moment où on pouvait sortir de la zone rouge. Mais il n'y aura pas de sinistrose. C'est une chance d'être en Top 14"

Mathieu Blin , le manager d'Agen

Mathieu Blin , le manager d'AgenIcon Sport

Patrice Collazo (manager de La Rochelle)

Le technicien rochelais a clairement identifié le point noir de son équipe lors du déplacement à Montpellier...

" Nous sommes passés à travers au niveau de la discipline. Si l'arbitre M. Poite a sifflé ces fautes, elles doivent y être, même si on regardera à la vidéo. Le fait du match est avant tout notre indiscipline. On joue vingt minutes à quatorze. Devant une équipe de la densité de Montpellier, cela devient très compliqué. On paie ces efforts par un manque de lucidité en fin de match"

Franck Azema (entraîneur de Clermont)

On peut comprendre la déception de l'entraîneur de l'ASM. Une telle débâcle au Michelin...

" 30 points à la maison, cela m'énerve ! C'est une claque, je ne tire rien de ce match"
Franck Azema, l'entraineur de Clermont

Franck Azema, l'entraineur de ClermontIcon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés