Icon Sport

6e journée Top 14 - Après Castres, La Rochelle a de la suite dans les idées

Après Castres, La Rochelle a de la suite dans les idées

Le 20/09/2014 à 00:31Mis à jour Le 20/09/2014 à 00:36

Larges vainqueurs de Castres, les Rochelais entendent bien profiter de leur huit jours de repos pour conserver leur dynamique contre Bordeaux-Bègles.

Enchaîner. C’est ce que le Stade rochelais veut faire ce samedi à partir de 18h30 contre l’UBB, dans son arène de Marcel-Deflandre. Avec 9 points, les Rochelais sont au contact de Lyon et Brive et à seulement une longueur de Bayonne et Toulouse. Une semaine après leur probant succès bonifié contre Castres (41-16), les Maritimes ont l’opportunité de rester collés au paquet avec ce derby de l’Atlantique. Les Rochelais, en jouant vendredi dernier, ont eu du temps supplémentaire pour récupérer et préparer le match. Il leur a d’abord fallu gérer ce planning quelque peu nouveau. L’occasion aussi, pour l’entraîneur en chef Patrice Collazo, "de sortir de la routine du quotidien". Si mardi, le technicien des Jaune et Noir n’a pas senti ses joueurs dedans, il en a ainsi profité pour les faire revenir mercredi. "A notre niveau, on ne peut pas se permettre de faire les choses à moitié", appuie-t-il. "Le week-end a été long, reconnaît le troisième ligne Kévin Gourdon. C’est vrai que l’on a eu du mal à se remettre dedans."

Collazo: "Le bateau qui glisse je n’y crois pas trop"

L’adversaire bordelais, lui, est connu. La dernière rencontre entre les deux voisins de l’Atlantique remonte à avril 2010 en Pro D2. Le talonneur néo-zélandais Hikairo Forbes, ancien Bordelais, n’a pas la mémoire courte. Il s’en méfie. "Bordeaux est une bonne équipe qui a été compétitive dès le début du championnat", prévient-il. "C’est une formation qui a annoncé des ambitions. Ce match sera de la même complexité que les précédents", souligne Collazo. Kévin Gourdon insiste sur les temps forts : "Il faut renouveler les choses positives du match de Castres car nous y avons été constants et surtout en mesure de concrétiser sur nos temps forts".

De l’UBB, les Maritimes s’attendent surtout à voir du volume de jeu. "C’est une équipe très présente en défense, assez imprévisible, analyse Gourdon. Il faudra mettre le réveil. Les Bordelais sont assez efficaces, et très complémentaires à chaque poste." Patrice Collazo prend le relais : "Si l’on veut les cadrer, il faudra l’être nous-même. Leur jeu passe par les avants et leur défense est agressive. Ils se nourrissent de leur qualité. Ils progressent pas mal dans le camp adverse par des ballons portés. Je trouve qu’ils sont assez à l’aise dans le désordre, à nous de ne pas nous y mettre". Cette seconde réception en huit jours, l’entraîneur maritime veille à ce qu’elle se déroule dans les meilleures conditions. Après un succès comme celui de la semaine passée contre Castres, la tentation serait "de ne plus sentir le même danger". Le Varois résume l’état d’esprit qu’il attend par une énième métaphore : "Le bateau qui glisse je n’y crois pas trop, et je préfère le laisser aux autres. Une vague et tout le monde chavire". La vague qu’il attend est de préfèrence jaune et noir.

Contenus sponsorisés