Icon Sport

Okemba, la Française des Jeux

Okemba, la Française des Jeux
Par Rugbyrama

Le 30/07/2021 à 17:01Mis à jour Le 30/07/2021 à 17:06

FEMININES - Elle s'est largement démarquée depuis le début de ce tournoi, Séraphine Okemba est l'étoile française de ces Jeux Olympiques de Tokyo. Elle est le véritable atout vitesse de cette équipe de France à 7 et possède des qualités physiques qui lui permettent clairement de faire la différence.

Quand on la voit sur un terrain de rugby, on pourrait croire que Séraphine Okemba a fait ses premiers pas avec un ballon ovale dans les mains, mais en réalité, il n'en est rien. C'est au lycée, à l'âge de seize ans qu'elle découvre réellement ce sport. Native de Dreux (en région Centre-Val de Loire), la jeune joueuse connaît une ascension fulgurante en quelques années seulement. Aussi rapide que puissante, ses appuis et ses pointes de vitesses lui permettent régulièrement de se jouer de ses adversaires. Comme une évidence, ses qualités physiques la propulsent au plus haut niveau de la discipline. En parallèle Séraphine Okemba suit une formation en marketing pour préparer l'après rugby.

Séraphine Okemba lors du TQO à Monaco le 19/06/2021

Séraphine Okemba lors du TQO à Monaco le 19/06/2021Icon Sport

Passée par le rugby à XV (Stade Rennais, Stade Toulousain et Saracens en Angleterre), c'est au rugby à sept qu'elle s'épanouit pleinement : "J’ai toujours préféré le rugby à sept", a-t-elle à nos confrères de Sport au Féminin. "J’ai beaucoup aimé le championnat à XV en Angleterre. J’ai fait trois saisons là-bas. Il y avait toujours l’attraction du sept à côté et lorsque j’ai eu l’opportunité de faire des tournois World Rugby et d’être appelée sur un contrat à sept, je n’ai alors pas réfléchi" ajoute-t-elle.

Repartir des JO avec une médaille

Les Féminines de France VII ne s'en sont jamais cachées, elles ne veulent pas repartir de Tokyo sans une médaille autour du cou. Elles ont survolé le Tournoi de qualification olympique à Monaco et sont aujourd'hui en très bonne voie pour tenter de décrocher cette médaille tant attendue. Après avoir battu les Fidji, le Brésil, le Canada et la Chine, les coéquipières de Séraphine Okemba affronteront la Grande-Bretagne dans la nuit de vendredi à samedi à 4h30 pour tenter de décrocher une place en finale. "On a beaucoup travaillé, je suis persuadée qu’on a nos chances pour gagner la plus belle des médailles", explique Séraphine Okemba dans L'Écho républicain.

Séraphine Okemba fait désormais partie des meilleures joueuses de cette équipe de France à 7. Meilleure marqueuse du TQO en juin dernier, encore aujourd'hui elle met le feu sur les terrains de rugby des Jeux olympiques. Quasiment imprenable pour ses adversaires, elle porte régulièrement son équipe vers la victoire et est un atout considérable pour l'équipe.

Quatre, c'est le nombre d'essais qu'elle a marqué depuis le début de ce tournoi olympique, s'offrant même un doublé contre la Chine ce vendredi en quart de finale. L'essai que personne ne risque d'oublier c'est bien celui contre le Canada. L'ailière se joue de la défense adverse avec une facilité déconcertante et dépose quasiment l'ensemble de l'équipe canadienne !

En tout cas, on n’en attend pas moins de Séraphine Okemba pour la demi-finale de cette nuit !

Contenus sponsorisés