Top 14 - Grâce à un immense Peniasi Dakuwaqa, Paris remporte le derby sur la pelouse du Racing 92

Par Mathias Merlo
  • Les Parisiens réalisent le gros coup de la journée sur la pelouse du Racing 92.
    Les Parisiens réalisent le gros coup de la journée sur la pelouse du Racing 92. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Comme la saison dernière, le Stade français réussit à faire tomber le Racing 92 sur sa pelouse de la Paris La Défense Arena en championnat. Grâce notamment à un Peniasi Dakuwaqa de gala, auteur d'un doublé mais surtout d'un des essais de la saison, les Parisiens ont mis à mal les Racingmen pour finalement s'imposer 27-11 à Nanterre. Les Soldats Roses confortent leur place de leader alors que le Racing encaisse sa quatrième défaite de suite en championnat.

Qui arrêtera le Stade Français ? Depuis janvier, le club de la capitale est invaincu en en Top 14, et la courbe s'est inversée avec l'adversaire du soir, le Racing 92. À La Paris Défense Arena, Paris a validé un quatrième succès de rang face à la bande à Kolisi (11-27). Dakuwaqa a été prépondérant dans cette victoire avec un doublé et une passé décisive. Les Ciel et Blanc ont quant à eux perdu leur quatre derniers matchs de championnat. 

Au classement, en attendant Clermont - Toulouse, Paris (1er, 46 points) a pris quatre points d'avance sur les Rouge et Noir. En cas de succès de l'ASM, le Racing 92 (40 points) pourrait glisser en dehors des places qualificatives à la phase finale. 

Dakuwaqa a dynamisé le derby parisien

D'entrée, les joueurs du Stade Français Paris ont joué à leur main grâce au travail des avants. À force de conserver le ballon, les visiteurs ont mis leurs adversaires à la faute. Et au bout de sept petites minutes de jeu, Kolisi, sur la cinquième faute francilienne (7 au total en première période), a été sanctionné d'un carton jaune. En supériorité numérique, la bande à Labit a préféré opter pour la pénaltouche. Un choix payant. 

Au terme d'une séquence interminable, où les avants ont fixé la défense adverse au bord des rucks, le Stade Français a fait plier la défense du Racing 92 en bout d'aile grâce aux appuis de Peniasi Dakuwaqa (0-7, 11e). Malgré la réduction de l'écart de Tedder (3-7, 15e), Paris a piqué une deuxième fois à l'approche de la demi-heure de jeu. Décalé sur l'aile à la suite d'une longue sautée de Kockott, Dakuwaqa a laissé sa carte de visite à Naituvi et Chavancy. Repris par Tedder, l'ailier a bien relevé le ballon pour Zach Henry, venu en soutien (3-14, 24e).  

Sans un retour héroïque de Meliande et Klemenczak, Dakuwaqa aurait même pu s'offrir un doublé à la suite d'une interception et d'une course de plus de 80 mètres (33e). Juste avant la pause, c'est finalement Henry qui a fait grimper l'avance des pensionnaires de Jean-Bouin au terme d'un bel effort en mêlée (3-17, 24e). 

Le Racing 92 n'a pas trouvé la solution face à la meilleure défense du Top 14

Mieux entrés dans le second acte, les locaux ont manqué de précision, notamment en touche. L'alignement a perdu quasiment dix ballons dans ce secteur de jeu. Et une phrase vaut mieux que mille mots : après avoir insisté avec les pénaltouches, le Racing 92, impuissant, a changé son fusil d'épaule en prenant les points grâce à la botte de Tedder (6-17, 56e). Dans la confusion générale, grâce à un grattage de Kolisi à la suite d'un ballon récupéré par Briatte à proximité d'un ruck, Henry Arundell a marqué sans opposition en bout d'aile (11-17, 59e). Un match relancé ? C'était mal connaître Dakuwaqa. 

En couverture d'un coup de pied par-dessus de Meliande, l'ailier a été contraint de passer par son en-but pour éviter les défenseurs adverses. Un choix osé, pour mieux repartir vers l'avant... Le Parisien a effectué à son tour un coup de pied par-dessus avant de se montrer le plus rapide jusqu'à l'en-but adverse. Un essai de plus de 100 mètres qui a tué la remontée du Racing 92 (11-24, 64e) ! En fin de partie, Henry a scellé le succès des siens (11-27, 73e). 

La semaine prochaine, le Racing 92 tentera de relever la tête sur la pelouse de l'Union Bordeaux-Bègles. Le Stade Français Paris recevra, pour la 17e journée de Top 14, la Section Paloise. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (11)
PRESIDENT Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 11:29

Quel match du stade français . Quelle défense solidaire . Merci de nous laisser Macalou au SF parce qu en équipe de France il ferait de l ombre à. Certains ..quant à Lorenzetti , il apprend que tricher avec le fair play financier ne Donne pas pour autant la recette pour gagner . ..et jouer en équipe

PRESIDENT Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 11:22

Mmm

Odilederaie Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 10:54

Le fric de Lorenzetti est dépensé sans aucune idée. Mdr. Il donne des leçons à tout le monde et n'a aucune stratégie.