Abonnés

Écosse - France : François Cros, un phare dans la tempête de Murrayfield

Par Simon Valzer
  • François Cros face aux Écossais ce samedi après-midi.
    François Cros face aux Écossais ce samedi après-midi. Midi Olympique - Patrick Derewiany - Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le Mis à jour
Partager :

Admirable d’abnégation à Murrayfield où nos Bleus ont souffert mille morts, le flanker toulousain François Cros a été l’un des grands artisans de la victoire française.

On a déjà écrit que François Cros était l’homme à tout faire. Pardon, à tout (très) bien faire. Eh bien le Toulousain l’a encore démontré samedi sur la pelouse détrempée de Murrayfield, où les Bleus ont terriblement soufferts avant de s’imposer, et ainsi relever la tête après la déroute subie contre les Irlandais à Marseille. Marseille où, soit dit en passant, il avait déjà été le meilleur avant des Bleus, voire le meilleur Tricolore tout court. Une semaine après son match déjà éprouvant, le Haut-Garonnais a donc encore remis le couvert.

Comme à son habitude, le flanker a plaqué à tour de bras. Dix-huit fois pour être précis, avec à sa décharge deux plaquages manqués mais qu’importe. Ses 18 interventions font de lui le meilleur plaqueur des Bleus avec une confortable avance sur un Greg Alldritt retrouvé (14) et un Charles Ollivon très actif lui aussi (13) mais davantage dans le registre offensif. Cros est même le meilleur plaqueur de la rencontre, devançant tout aussi confortablement l’inépuisable capitaine écossais Rory Darge, avec 13 interventions pour une manquée.

Il a remplacé Alldritt dans le couloir avec brio

Mais comme on l’a dit en préambule, le rayon d’action du flanker ne s’est pas limité au secteur défensif. En attaque, Cros s’est souvent proposé à l’intérieur des attaquants pour tenter de fixer cette défense écossaise. En touche, le Toulousain a offert une alternative intéressante (en fond d’alignement) à un Cameron Woki suivi de très près par l’alignement celte. Au sol, Cros a tout simplement amené le premier essai des Bleus, marqué par Gaël Fickou en première mi-temps en récupérant un ballon dans un ruck grâce à un contest plein de justesse.

Enfin, il faut aussi rappeler qu’il a admirablement bien remplacé son capitaine, Gregory Alldritt, dans le couloir après la sortie de ce dernier pour une grosse coupure au-dessus du genou subie à la 49ème minute. Il signa notamment un bon départ derrière sa mêlée à la 69 ème minute où il navigua bien pour gagner ses duels contre Ben White et mettre Finn Russell sur le reculoir. Nolann Le Garrec put dynamiser ce ballon pour servir Louis Bielle-Biarrey venu à hauteur, et le Girondin put marquer grâce à un très bon jeu au pied par-dessus. En toute fin de rencontre, la rigueur technique du Toulousain fut également précieuse pour défendre la ligne quand les hommes de Rory Darge pilonnèrent pour inverser le cours du match. Cros, comme d’autres, su stopper ses adversaires sans concéder le moindre centimètre de terrain. Bref, un match plein pour le Toulousain, qui montre qu’il est encore un des piliers de cette équipe de France.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (13)
captainweb Il y a 13 jours Le 15/02/2024 à 14:53

Complet, précieux, dynamique et performant, un vrai guerrier. Pas le plus médiatisé, mais indispensable à Toulouse et aux bleus.
3e ligne discret qui prend plaisir à effectuer les tâches obscures, à porter le piano pendant que d'autres en jouent.

LeGallois Il y a 17 jours Le 11/02/2024 à 13:13

Rien que pour François Cros, cette "victoire" sur l'Ecosse vaut d'être retenue et savourée ... Pour le reste ... Pauvre France ! ... Et ce manque de retenue du staff français ! ... Galthiè : " Belle victoire ! Victoire à cocher dans le palmarès français, sur L'Ecosse, à Murrayfield !!... " On rêve ... avec honte, un peu, beaucoup ...

Nigeou Il y a 17 jours Le 11/02/2024 à 13:08

Tout simplement le meilleur,une science du placement.
Et qu'elle abattage,le moins médiatique, mais le plus performant.