Icon Sport

Le Racing 92, "la plus belle surprise" de Saili

Le Racing 92, "la plus belle surprise" de Saili
Par AFP

Le 23/09/2022 à 16:37Mis à jour Le 23/09/2022 à 16:55

TOP 14 - Francis Saili ne s'attendait pas vraiment à signer au Racing 92: c'est "la plus belle surprise que j'ai jamais eue", a dit le centre dans un entretien à l'AFP, où il évoque son départ de Biarritz, les All Blacks et son désir de jouer pour les Samoa.

Q : Comment se sont déroulés vos débuts un peu surprise contre Lyon ?

R : "J'ai été appelé à la dernière minute (à la place d'Olivier Klemenczak, NDLR). Heureusement, je me suis entraîné avec les gars dans la semaine donc j'ai pu entrer sans trop de problème. C'était mon premier match avec le Racing, c'était excitant pour moi et ma famille."

Q : Comment vous êtes vous retrouvé au Racing 92 ?

R : "Virimi Vakatawa prenait sa retraite, j'étais entre deux eaux à Biarritz et le Racing est apparu comme une belle opportunité. Tout est allé très vite, ça m'a un peu pris par surprise mais c'était la plus belle surprise que j'ai jamais eue. C'était compliqué de faire la transition depuis Biarritz, je ne savais pas trop où je mettais les pieds. Mais le Racing a été une bénédiction pour moi. Je suis ravi."

Q : Qu'est-ce qui vous a poussé à quitter Biarritz ?

R : "C'était un super endroit mais ma famille n'a jamais vraiment réussi à faire son trou. Au final, la famille passe avant tout pour moi. Comme ils n'étaient pas bien installés, la meilleure chose à faire était de partir. Je devais faire passer ma famille en premier."

Q: On vous a annoncé du Stade français aussi...

R : "C'était tout proche. Ça a failli se faire mais, en arrière-plan, avec les discussions entre les présidents, certains transferts se font, d'autres pas. C'est parfois compliqué. Quelques clubs étaient intéressés, dont le Stade français. J'étais dégoûté que ça ne se fasse pas mais c'est le business. Le président de Biarritz voulait de l'argent pour mon transfert car j'étais sous contrat pour deux saisons. Mais je les ai prévenus assez tôt dans la saison que je voulais partir. Je leur ai expliqué mes raisons. Les affaires, ça peut être cruel."

Q : Vous voilà donc au Racing pour remplacer Virimi Vakatawa...

R : "C'est un défi de taille! C'est un mec qui a été un pilier du Racing donc lui succéder... Mais je suis là et je vais jouer mon rugby. Je ne veux pas me laisser impressionner. La seule pression, c'est celle que je mets. Ça aurait été génial de jouer avec lui, c'est fou. C'est un joueur incroyable et c'est une grande perte pour le Racing. Mais je dois avoir à l'esprit que je lui succède et j'attends ça avec impatience."

Q : Vous avez deux sélections avec les All Blacks mais vous voyez-vous jouer avec les Samoa ?

R : "Je serais prêt à jouer avec les Samoa. Ce serait un rêve qui se réalise. Ce serait aussi un également une marque de respect envers mes parents et mon héritage. Ce serait excitant et, si cette opportunité se présente, je la saisirai à deux mains. Je serai disponible pour eux. Avec la Coupe du monde qui approche, ça serait super... Mais, avant ça, il s'agit de me concentrer sur mon jeu, de bien m'entraîner, de bien jouer avec le Racing, d'être dans l'équipe et apporter le meilleur de moi-même. Je ne suis pas le sélectionneur mais je suis disponible, c'est sûr!"

Propos recueillis par Illtud DAFYDD.

Contenus sponsorisés