Icon Sport

Toulouse confirme, Montpellier surprend, Toulon et Paris en deçà... La bourse des valeurs du Top 14

Toulouse confirme, Montpellier surprend, Toulon et Paris en deçà... La bourse des valeurs du Top 14
Par Rugbyrama

Le 16/11/2021 à 18:49Mis à jour

TOP 14 – Cette trêve internationale est l'occasion de faire un premier bilan au tiers du Top 14. Celui-ci confirme certaines tendances telles que la suprématie du Stade toulousain ou la bonne forme de l'UBB. A contrario, le RCT et le Stade français figurent parmi les retardataires d'un championnat que le MHR a pris par le bon bout.

Ils confirment

Un cran au-dessus de la mêlée, le Stade toulousain a recommencé la saison comme il avait terminé la précédente, soit à pleine vitesse. Les Toulousains, pas toujours convaincants dans le jeu, ont systématiquement pris l'ascendant grâce à un réalisme rare. Sa première place, confortée par dix points d'avance sur le troisième, est là pour en témoigner. Bordeaux-Bègles, son dauphin, a perdu à deux reprises seulement, et a démontré une capacité d'adaptation rare. Portée par un pack dominant et de belles combinaisons derrière, l'UBB a largement répondu présent en ce début de championnat.

Ils surprennent

Après un début de saison que l'on qualifiera de mitigé, le MHR a réglé ses problèmes de but et fini en trombe avant la trêve, avec trois victoires d'affilée. On retiendra les deux à Nanterre et à Paris, alors que le dernier succès héraultais en déplacement remontait au mois de mars. Plus bas, c'est la Section paloise qui mérite un coup de projecteur avec une relative domination au Hameau (une seule défaite, face à l'UBB) et des victoires importantes contre des concurrents directs, à Paris, à Perpignan, contre le Stade français et Biarritz. Dans une moindre mesure, le Lou, qui a déçu en ne se qualifiant pas l'année passée, est davantage à sa place cette saison. Son succès pour faire tomber Toulouse a marqué les esprits.

Ils déçoivent

Le RC Toulon a défrayé la chronique lors de ce début de saison, et pas pour les bonnes raisons. Avec seulement 16 points obtenus en 10 matchs, Toulon a vu naître dans son groupe un vent de révolte contre l'entraîneur Patrice Collazo, qui a quitté ses fonctions en accord avec sa direction. Très vite, le président Bernard Lemaitre a annoncé l'arrivée de Franck Azéma pour s'occuper du sportif. Il faudra donc encore du temps pour que le RCT redresse la barre. Juste devant le club varois, à la 11e place, le Stade français se porte guère mieux. La fin de match renversée par le MHR lors de la 10e journée est symptomatique d'une équipe pas encore sûre d'elle.

Contenus sponsorisés