Icon Sport

Baille : "L’UBB a une force collective impressionnante"

Baille : "L’UBB a une force collective impressionnante"

Le 18/06/2021 à 16:06

TOP 14 – A 27 ans, Cyril Baille, le pilier gauche du Stade Toulousain et de l’équipe de France donne sa pleine mesure. Un atout de poids avant la demi-finale de championnat samedi contre l’UBB.

Comment s’est passé votre stage de trois jours à Saint-Lary avant ces demies ?

Très bien. Il nous a permis de bien bosser physiquement mais aussi de revoir nos automatismes, tout en passant de bons moments de groupe. Et puis, pour les quatre Pyrénéens de l’équipe que sont les frères Marchand, Antoine Dupont et moi-même, cela nous a fait plaisir de retrouver ce lieux.

Dans une saison aussi longue et folle, est-ce une chance d’avoir pu couper avant les demies ou vous auriez préféré enchaîner ?

Ne pas jouer nous a surtout offert le luxe de nous reposer et de ne pas risquer d’avoir d’autres blessés en match. Après, couper durant 15 jours sans rencontre fait que c’est un peu dur parfois de s’y remettre, en coupant certains automatismes. A contrario, l’UBB a joué et aura un bon rythme. On verra bien lors de cette demie qui sera du 50-50 entre deux équipes qui se valent.

Pour vous joueurs, affronter quatre fois la même équipe dans une saison, c’est ennuyeux ou plutôt motivant ?

Cela fait trois ans que l’UBB a pris une autre dimension et cette saison encore davantage avec deux demies de Champions Cup et de championnat. Il est donc logique qu’on les retrouve sur notre route souvent. Lors de cette demie de Top 14, toutes les autres rencontres seront effacées. Quand on est sportif de haut niveau, il faut sans cesse savoir remettre les compteurs à zéro, même contre un adversaire récurrent.

" L’UBB a une mêlée que l’on craint"

En avez-vous assez que les journalistes évoquent toujours la guéguerre des managers Mola et Urios ou est-ce une source de motivation ?

Cela ne nous affecte pas. Nous joueurs sommes là pour jouer au rugby et non pas pour s’occuper de cela même si on sait que ce thème est très commenté.

Que pensez-vous de Cobilas et Tameifuna, les deux piliers droits que vous aurez face à vous lors de cette demie ?

Ce sont deux droitiers très forts, et deux grands joueurs avec qui on s’est pas mal affronté cette saison du fait du nombre de matches contre les Girondins. Tameifuna a encore fait une entrée monstrueuse lors du barrage contre Clermont. Il apporte énormément à cette équipe depuis son arrivée. J’ai pu échanger avec Cobilas après les matches et c’est vraiment une gentille personne. Je les respecte énormément.

Top 14 - Ben Tameifuna (Union Bordeaux-Bègles)

Top 14 - Ben Tameifuna (Union Bordeaux-Bègles)Icon Sport

Quid de la mêlée de l’UBB ?

C’est une très grosse mêlée du championnat de France. Elle nous a mis en difficulté lors de notre dernier match contre eux. C’est un édifice solide qui parvient à bien pousser collectivement. C’est une mêlée que l’on craint.

Dernièrement, l’UBB qui est réputée pour son jeu, a su gagner moche comme certains Bordelo-Béglais l’ont dit eux-mêmes. Cela vous a-t-il surpris ?

Le plus important est de gagner quelle que soit la manière. Cette saison, cela est aussi arrivé au Stade Toulousain de gagner moche. Le plus important est la victoire. Ce qui est certain, c’est que depuis deux ans, l’UBB met en place un très beau jeu, avec de bons joueurs et quelques facteurs X. Contre une telle force collective aussi impressionnante, je m’attends en tout cas à un gros match samedi.

Contenus sponsorisés