Icon Sport

Inarrêtables Toulousains

Inarrêtables Toulousains

Le 24/03/2019 à 22:47Mis à jour Le 24/03/2019 à 23:15

TOP 14 - Cela faisait huit ans que Marcel-Deflandre n’était pas tombé deux fois consécutivement, et cette statistique a été remise au gout du jour par un Stade toulousain qui s’y impose 23 à 19, en clôture de cette 20ème journée.

On ne pourra pas reprocher au Stade rochelais de ne pas avoir mis du cœur à l’ouvrage, de s’être employé pour essayer de franchir une solide défense. Mais il aura fallu attendre l’heure de jeu pour voir enfin Vincent Rattez franchir la ligne, comme un avant, derrière un ballon porté (63’, 19-20). C’est bien cela qui a permis au leader du championnat de signer encore une grosse performance avant son quart européen, une assise défensive à toute épreuve, assortie de réalisme.

Le Stade toulousain a semblé serein tout au long de ce duel emballant. Et il a profité du retour de ses internationaux pour conserver cette dynamique qui lui permet d’être invaincu depuis pratiquement six mois sur la scène nationale. Ce qui fait sa force depuis tout ce temps, c’est notamment ce que montre l’action de l’essai de Lucas Tauzin (28’). Cette capacité à tenir le ballon, à le faire vivre, avant de trouver des espaces en prenant la défense adverse de vitesse (28’).

Les Rochelais sur une mauvaise série

Autre atout, cette polyvalence qui cette fois s’illustre sur l’essai de Piula Fa’asalele (59’). Solide en mêlée, l’équipe d’Ugo Mola profite de la perte de balle de Victor Vito pour mettre du rythme autour d’un Antoine Dupont replacé à l’ouverture, et ensuite d’une passe à hauteur de Thomas Ramos pour son troisième ligne. Voilà où se situe le break menant au septième succès à l’extérieur cette saison de Toulousains à qui tout semble réussir de semaine en semaine.

Top 14 - Jeremy Sinzelle (La Rochelle) contre Toulouse

Top 14 - Jeremy Sinzelle (La Rochelle) contre ToulouseIcon Sport

S’ils doivent se contenter d’un bonus défensif, les Rochelais concèdent, eux, un quatrième revers de rang qui fait mal dans la course à la qualification. Cette série a fait passer les Maritimes du podium à la huitième place, la faute aussi à un manque cruel de capacité à trouver les solutions face à un collectif en place, et une certaine indiscipline… Thomas Ramos ne s’est pas fait prier pour signer un 100% au pied (5 sur 5), tandis que Ihaia West a concédé un échec (5 sur 6).

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0