Icon Sport

Top 14 - Toulon veut capitaliser

Toulon veut capitaliser

Le 14/09/2018 à 15:42Mis à jour Le 14/09/2018 à 15:43

TOP 14 - Après deux revers, le RCT a renoué avec la victoire le week-end dernier, face à Castres. Un premier succès cette saison qui permet de travailler plus sereinement et d'espérer des lendemains meilleurs

"Je crois en la construction des choses sur des victoires comme celle face à Castres. On en retire beaucoup d'enseignements. Les joueurs sont allés chercher des choses qu'ils ne soupçonnaient pas. A nous de capitaliser là-dessus, d'optimiser. Cela doit nous booster, mais ce n'est pas une fin en soi ". Toujours positif depuis le début de la saison, Patrice Collazo entend bien lancer la machine toulonnaise désormais. "Le succès contre Castres a été une délivrance. Ça fait trois mois que les joueurs travaillent dur. A un moment, faut qu'ils passent à la banque et se paient. C'est le départ d'un truc, pas un aboutissement", insiste-il.

Car ses premiers points de la saison, le RCT est allé se les chercher au courage. Propres en conquête, de retour dans les rucks, disciplinés, les toulonnais ont cependant eu du mal dans la gestion de la rencontre et leur construction du jeu. "De l'extérieur, les gens ne se rendent pas compte. Nous avons certes de bons joueurs, mais nous partons de loin en terme de vécu collectif. Il y a beaucoup de nouveauté, le staff demande des choses aux joueurs qu'on ne leur avait peut-être jamais demandées". La méthode Collazo à l'épreuve du feu.

Place au jeu

"Ça se met en place, on perçoit de l'amélioration de match en match. Sur l'ambiance et l'état d'esprit c'est très positif. Sur le jeu, on doit peaufiner beaucoup de choses, on alterne le bon et le moyen", estime Eric Escande. Le demi de mêlée, énumère ce qui ne permet pas à ce Toulon de trouver la bonne carburation pour le moment : "Des fautes de mains, de placement, des annonces mal exécutées... On ne se met pas dans les meilleures conditions. Dans le déroulé de la rencontre, au lieu d'aller crescendo, c'est l'inverse en raison de nos erreurs. A nous, les joueurs, de respecter les annonce, de travailler sur notre communication. Plus on va s'aider, plus notre rendement s'améliorera".

Top 14 - Liam Messam (Toulon) contre Castres

Top 14 - Liam Messam (Toulon) contre CastresIcon Sport

Ce week-end, Toulon va se tester chez un autre concurrent sérieux du Top 14, face au Stade-Français. Une équipe également en reconstruction, avec un nouveau staff et du mouvement au sein du groupe. "Ils produisent de bonnes choses, nous c'est moins flamboyant", analyse lucidement Escande. "C'est une équipe qui a changé de méthodologie, revenue à un rugby maîtrisé, avec des joueurs d'expérience, des recrues ciblées. L'effectif semble homogène, on ressent déjà la patte de Meyer. C'est précis, ça récite bien son rugby. C'est une des équipes en forme du début de saison, avec déjà une performance à l'extérieur. Ils sont en avance sur nous en terme de confiance", estime Patrice Collazo. En quête de certitudes, Toulon a peut-être de quoi envier son adversaire du week-end. Mais les Varois pourront cependant s'inspirer de leur prestation de l'année passée, avec un succès arraché à Paris après un début de saison mitigé. Même si pour cela, il faudra faire sans les trois capitaines (Bastareaud suspendu, Ollivon et Lakafia blessés). Mais c'est aussi dans ces moments-là que d'autres joueurs s'affirment et donnent naissance à une équipe.

Contenus sponsorisés
0
0