Icon Sport

Top 14 - Raphaël Lakafia (Toulon) : "Nous avons des choses à nous faire pardonner à Mayol"

Lakafia : "Nous avons des choses à nous faire pardonner à Mayol"

Le 23/08/2018 à 19:04Mis à jour Le 24/08/2018 à 10:44

TOP 14 - Promu vice-capitaine du RCT, Raphaël Lakafia entame sa deuxième saison dans le Var avec un nouveau statut. Le troisième ligne a été promu vice-capitaine du RCT. Un rôle qu'il entend assumer en montrant l'exemple sur le terrain.

Rugbyrama : La semaine dernière, vous avez été officialisé parmi les vice-capitaines du RCT. Pouvez-vous nous raconter ?

Raphaël Lakafia : « Patrice (Collazo) était venu me voir avant le match amical face au Stade-Français, pour me dire que je serai amené à être capitaine en deuxième mi-temps. Par la suite, il ne l'avait pas spécialement annoncé. Cela a été officialisé la semaine passée, ça fait quand même un petit quelque chose. Mais ça donne simplement le droit de se surpasser et d'essayer d'être exemplaire ».

Raphael Lakafia of Toulon - RC Toulon vs Lyon LOU

Raphael Lakafia of Toulon - RC Toulon vs Lyon LOUIcon Sport

Comment envisagez-vous ce rôle ?

R. L. : " Chacun a sa perception du capitanat, ou de vice-capitaine. En ce qui me concerne, je ne vais rien changer. Je n'ai jamais été quelqu'un qui parle beaucoup. Dans mon éducation, c'est comme ça pour tout. Je veux juste montrer sur le terrain et faire avancer l'équipe. On peut appréhender le rôle de différentes façons, certains parlent, d'autres se contentent d'agir. Il n'y a pas de règle ".

" On ne va pas commencer à se mettre la tête à l'envers dès maintenant "

En tant que leader de cette équipe comment avez-vous vécu la préparation avec ces deux défaites et notamment celle face au LOU, vendredi dernier ?

R. L. : " On aurait préféré gagner les matchs, mais ça ne sert à rien d'être champion du monde des matchs amicaux. Il n'y a pas de soucis. On ne va pas commencer à se mettre la tête à l'envers dès maintenant. Après, il faut être lucide. Certaines choses ont fonctionné périodiquement sur chaque match, des choses différentes. Il faut parvenir à faire la synthèse de tout ça ".

Après le match face au Lou, Patrice Collazo a expliqué avoir ressenti, dès l'échauffement, un manque d'implication. Avez-vous perçu la même chose ?

R. L. : " Nous avons parlé de cela avec certains coéquipiers après la rencontre. Il y a des matchs où l'on sent que l'on est pleinement concerné, il n'y a pas un bruit, aucun ballon ne tombe, on sent qu'on est prêt. Sur ce match face à Lyon, on a peut-être manqué de sérieux dès la phase de préparation du match mais aussi d'agressivité en début de rencontre ".

Place désormais au championnat avec la réception du Racing, samedi. Il est temps de passer aux choses sérieuses ?

R. L. : " C'est le moment de valider la préparation. Nous avons travaillé dur, nous avons hâte de voir ce que cela va donner sur le premier match de championnat. Nous souhaitons retrouver cette pression du résultat. Même s'ils sont importants, les matchs amicaux n'ont pas cet impératif. Puis, je pense que nous avons des choses à nous faire pardonner à Mayol. On doit planter le décor le plus rapidement possible ".

" Des choses à se faire pardonner ", parlez-vous du match face au LOU en barrage l'an passé ? Toujours pas digéré ?

R. L. : " Cette élimination en barrage est encore dans nos têtes. Même si la saison passée est derrière, que l'on repart avec une nouvelle équipe et un nouveau staff, il reste des joueurs qui étaient là. Et le public, lui, n'aura pas changé. On a à se racheter je pense ".

" Même si Patrice vient d'arriver, nous ne repartons pas de zéro "

Malgré cette élimination précoce, comment jugez-vous votre première saison au RCT sur le plan personnel ?

R. L. : " J'étais satisfait de ma première saison ici à Toulon. C'était un gros challenge et ça le reste encore. Je suis plutôt content du nombre de matchs joués... Après, c'est toujours pareil. Cette saison aurait été réussie à titre individuel si nous étions allés plus loin. Nous ne pouvons pas nous satisfaire d'une défaite en barrage à domicile. Individuellement, j'aurais du en faire plus ".

Supporters de Toulon - 26/05/2017

Supporters de Toulon - 26/05/2017Eurosport

Pour revenir au match de samedi, le Racing a connu une intersaison plus calme que Toulon et s'est également renforcé. Comment appréhendez-vous cet adversaire ?

R. L. : " Le Racing est la seule équipe à nous avoir battu à Mayol la saison passée. Ils jouent bien, c'est costaud et ça défend très bien. Mais c'est une bonne chose d'attaquer par le Racing, car nous avons besoin d'un très gros match référence à domicile dès le début de saison. En ce qui nous concerne, même si Patrice vient d'arriver, nous ne repartons pas de zéro. Beaucoup de joueurs sont encore là, nous conservons la même structure médicale, les mêmes préparateurs physiques. Le cadre de travail reste assez similaire. Après, nous avons un plan de jeu différent. C'est celui de Patrice et je pense que ça peut très bien fonctionner. Il sait c'est qu'il veut. Il a une méthode et nous la respectons "

Un mot sur Juan Martin Fernandez-Lobbe, votre ancien coéquipier désormais dans le staff. Son changement de statut a-t-il modifié votre relation ?

R. L. : " J'ai pris beaucoup de plaisir à évoluer aux côtés de Juan, voire contre lui lorsque nous étions adversaires. Il a toujours eu la classe. Aujourd'hui, l'approche est différente, mais la relation reste identique. Il n'a pas changé. L'an passé, il avait déjà ce rôle de leader que ce soit dans le jeu ou la touche. C'est la même chose, sauf qu'aujourd'hui il a un petit galon sur l'épaule. On continue de l'écouter. C'est quelqu'un qui connaît très bien le rugby et bosse beaucoup. Il est très attaché aux détails ".

Contenus sponsorisés
0
0