Icon Sport

Top 14 - Agressé, le néo-Rochelais Lopeti Timani a "cru mourir"

Agressé, le néo-Rochelais Timani a "cru mourir"
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 22/07/2018 à 20:10Mis à jour Le 22/07/2018 à 21:33

Recrue phare du Stade rochelais, le flanker wallaby Lopeti Timani a été victime d’une agression incroyable de violence et d’acharnement, le 15 juillet, en Nouvelle-Zélande. Son arrivée en France n’est pas compromise mais l’Australien devra se relever de ce traumatisme.

Il s’agit sans nul doute d’un des faits divers les plus saisissants ayant eu lieu entre deux coéquipiers d’un club professionnel de rugby : dimanche 15 juillet, au petit matin, à Dunedin, le flanker australien Lopeti Timani a été violemment agressé par son partenaire des Melbourne Rebels, Amanaki Mafi. Après un dérapage verbal auprès de la sœur du numéro 8 international japonais, Lopeti Timani, recrue phare du Stade rochelais, a été tout bonnement pris en chasse par Mafi et son frère.

Pendant quatre heures, le Wallaby de 27 ans a littéralement lutté pour survivre : "J’ai cru que j’allais mourir", a-t-il avoué au Sydney Morning Herald. Le cadet de la fratrie Timani a finalement réussi à échapper à ses agresseurs en sautant de leur voiture. Si l’inquiétude était de mise côté rochelais où le joueur est attendu avec impatience, les examens ont été relativement rassurants. S’il souffre d’hématomes impressionnants au visage et de saignement dans les oreilles et présente des symptômes de commotion cérébrale, il n’a été diagnostiqué aucune blessure grave.

L’affaire sera jugée le 3 août devant la cour de Dunedin. D’ici là, Lopeti Timani aura sûrement reçu son visa pour rejoindre La Rochelle où il essaiera de se reconstruire. La carrière de son ancien partenaire Amanaki Mafi paraît de son côté bien compromise.

Contenus sponsorisés
0
0