Icon Sport

Des vacances à points nommés

Des vacances à points nommés
Par Rugbyrama

Le 31/01/2018 à 17:39

Lourdement défait à Toulon, l'UBB confirme son manque de caractère à l'extérieur. Une situation qui interroge alors que la période des doublons arrive et que les blessures se multiplient. Les vacances arrivent au bon moment.

"J'ai honte de l'image qu'on a donnée de l'UBB". Le président Laurent Marti n'est pas du genre à parler dans le vide. Aussi, cette déclaration après la lourde défaite de l'Union au Stade Mayol sonne comme une alerte. Avec 5 essais en première mi-temps dont 1 en supériorité numérique, l'UBB a véritablement coulé dans la rade toulonnaise. Le carton rouge reçu par Tuisova a juste permis à l'équipe bordelo-béglaise de terminer avec un digne 36-12, un match qui tournait à la démonstration varoise.

Laurent Marti (Président de l'Union Bordeaux-Bègles)

Laurent Marti (Président de l'Union Bordeaux-Bègles)Icon Sport

Dépité, Adrien Pélissié constatait encore l'impuissance de son équipe "On a pris une branlée encore, tout simplement." Rude, mais juste conclusion quand durant la semaine, le staff parlait "d'y aller à fond pour gagner à Toulon. Au final, mêmes mots, et mêmes maux. Si on ne doute de la volonté du staff et de l'équipe, force est de constater qu'elle n'y arrive pas à l'extérieur", présentant un tout autre visage que celui affiché à Chaban-Delmas, conquérant, inspiré et volontaire.

"Si tout le monde se regarde un peu dans la glace et se pose les bonnes questions, c'est un problème qui peut se régler rapidement". Mahamadou Diaby, 3 jours avant d'aller à Mayol, ne pensait pas que ces mots seraient prémonitoires. Car l'UBB doit désormais se poser les bonnes questions. Même Laurent Marti se dit "très choqué par notre état d'esprit, qui n'a pas été à la hauteur". Alors les vacances arrivent à point nommés pour cette équipe en perte de vitesse. Car la période des doublons est là. Avec 5 internationaux à Marcoussis (Poirot, Pélissié, Tauleigne, Serin, Jalibert), l'équipe a perdu sa colonne vertébrale.

Florian Dufour (Union Bordeaux-Bègles)

Florian Dufour (Union Bordeaux-Bègles)Icon Sport

À cela s'ajoutent les blessures à des postes clés. Le départ anticipé d'Olei Avei, l'absence confirmée de Clément Maynadier et la sélection d'Adrien Pélissié, laisse l'UBB avec un seul talonneur de métier, le jeune Florian Dufour. L'infirmerie est pleine avec 12 membres dont désormais Geoffrey Cros out pour la saison et Jean-Baptiste Dubié. Le staff devra maintenant composer avec une charnière toute neuve, des lignes arrières encore remaniées et cette absence de second talonneur. Si l'UBB a de "bonnes" excuses avec ce turn-over quasi-permanent entre titulaires et jeunes, l'équipe comme l'indiquait Jérémy Davidson à l'issue du match, doit "se remettre en question". Cette semaine de vacances devrait permettre de reposer les esprits et les corps.

Ben Thomas Volavola (Union Bordeaux-Bègles)

Ben Thomas Volavola (Union Bordeaux-Bègles)Icon Sport

Le staff pourra ainsi compter sur deux semaines d'entraînement supplémentaires commines entre le n°9 Frisby et le 10 Volavola, espérer une récupération express de Dubié, le retour de Ducuing et trouver une solution pour le 2e talonneur. Désormais, il ne reste pas beaucoup de matchs à l'extérieur pour pouvoir accrocher les 6 places qualificatives : Montpellier, Agen, La Rochelle, Clermont et Brive, soit du lourd ou des équipes en lutte pour le maintien. Alors, l'invincibilité à domicile demeure vitale pour l'Union. La venue de Castres, le 18 février, à l'heure du gigot-haricot aura tout l'air d'un gros plat de résistance... Délicieux si possible.

Contenus sponsorisés
0
0