Icon Sport

Castres recolle au Top 6, Brive reste dernier

Castres recolle au Top 6, Brive reste dernier

Le 18/03/2018 à 14:29Mis à jour Le 18/03/2018 à 14:56

Après une fin de match un peu confuse, et au terme d’un duel spectaculaire marqué par 8 essais, c’est bien Castres qui domine Brive sur le score de 37 à 28. Les Castrais manquent le point de bonus offensif qu’ils visaient, idem pour le bonus défensif du côté des Brivistes.

Laurent Cardona a quitté la pelouse sous les sifflets du Stade Pierre-Fabre, de manière un peu paradoxale dans le sens où il venait de mettre un terme à la rencontre, n’offrant pas une dernière occasion à Brive. Un essai de Benito Masilevu au terme d’un joli numéro sur son aile venait de ramener le score à 37 à 28, mais la transformation de Gaëtan Germain s’est faite après la sirène, n’obligeant pas Castres à effectuer le renvoi. Les Coujoux n’ont donc pas eu cette dernière opportunité pour aller chercher un bonus qui peut faire la différence.

Rory Kockott (Castres) vs Brive

Rory Kockott (Castres) vs BriveIcon Sport

On comprend alors leur frustration d’autant qu’ils ont réussi à se semer le doute dans la tête de Tarnais plutôt nerveux, comme en témoigne les trois cartons jaunes à l’encontre de Marc-Antoine Rallier (43’), Robert Ebersohn (54’) et Eric Sione (73’) ou encore ces deux autres accrochages collectifs (54’ et 77’). C’est sans nul doute cette indiscipline qui prive la bande à Christophe Urios d’un point supplémentaire qui leur aurait permis de coiffer La Rochelle, Pau et Lyon au classement et de revenir provisoirement à hauteur de Toulouse.

Le bal des en-avants, les Coujoux s’enfoncent

Nicolas Godignon avait été écarté durant la semaine mais il n’y a pas eu cet électrochoc tant attendu, plutôt quelques coups d’éclats dans un match globalement dominé par le CO. En plus de l’essai quasiment sur la sirène, Dominiko Waqaniburotu au terme d’une énorme séquence (19’), Samuel Marques dans un petit espace (58’) et Gaëtan Germain en contournant la défense (75’) sont les autres marqueurs corréziens. Des en-avants sont trop souvent venus gâcher les situations et les difficultés dans les sorties de camp ont été rédhibitoires.

John Ebersohn (Castres)

John Ebersohn (Castres)Icon Sport

Mais l’efficacité tarnaise n’a pas non plus été totale, malgré l’essai de Florian Vialelle sur la première incursion du match (5’), celui de Rory Kockott en faisant les bordures (35’) et la réalisation de Yohan Domenech après un travail de Vaipulu (62’). Sur l’essai d’Alex Tulou derrière une mêlée (69’, 35-18), ils n’étaient alors qu’à un essai du bonus mais il n’y a pas eu ce truc en plus. Le CABCL a pourtant été mené quasiment toute la rencontre et a souvent paru proche de la rupture, sauf que les locaux n’en ont pas profité pour porter l’estocade.

Contenus sponsorisés