Abonnés

XV de France - Emmanuel Meafou attendu en Bleu, Hugo Reus suivi, Loïs Guérois sur les radars de Fabien Galthié

  • Les trois joueurs pourraient être les grandes nouveautés du deuxième mandat Galthié.
    Les trois joueurs pourraient être les grandes nouveautés du deuxième mandat Galthié. Icon Sport
Publié le
Partager :

Le prochain Tournoi des 6 Nations, qui s’ouvrira par un alléchant France - Irlande au vélodrome, devrait apporter son lot de nouveaux venus en Bleu. Le sélectionneur Fabien Galthié nous a confié qu’il suivait quelques (très) jeunes français.

Qui dit nouveau mandat dit nouveaux visages. Et cela ne concerne pas que le staff. Côté joueurs, aussi, ça va bouger. Comme à son habitude, le sélectionneur Fabien Galthié et ses adjoints suivent de près tous les potentiels sélectionnables, comme il nous le confiait vendredi soir au Pic-Saint-Loup : "à chaque fois que je vois des joueurs sélectionnables alignés dans les compositions d’équipe de Top 14, cela me met en joie. Plus ces joueurs jouent régulièrement, plus je suis heureux. Je félicite les clubs de pousser ces pépites. C’est comme ça qu’ils vont émerger. Depuis le début du mandat, on est parti sur une ossature qui a tenu les quatre ans mais il y a aussi eu des révélations que personne ne connaissait."

Celui que l’on connaît bien, c’est le deuxième ligne toulousain Emmanuel Meafou. Performant en club depuis plus de deux saisons, le colosse sera bientôt éligible au XV de France grâce à ses cinq années de résidence sur le sol français qu’il comptera au mois de décembre prochain. Interrogé en conférence de presse sur la prochaine éligibilité du puissant numéro cinq, Fabien Galthié répondit ceci : "C’est une bonne nouvelle, oui. Au vu de ses dernières saisons, pour ne rien cacher… C’est un joueur essentiel au Stade toulousain, un joueur au potentiel reconnu par tout le monde, en Top 14 et en Coupe d’Europe. L’équipe de France c’est un autre niveau, donc on va voir s’il peut basculer sur le niveau international, mais il figure bien parmi les meilleurs joueurs de deuxième ligne côté droit."

C'est à partir de ce 9 novembre qu'Emmanuel Meafou pourra porter le maillot du XV de France, lui qui a toujours clamé haut et fort son envie de rejoindre les Bleus.https://t.co/VPzj1MwL56

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) November 7, 2023

Galthié : "Hugo Reus et Baptiste Jauneau ont fait un chemin incroyable en quatre ans"

Le nom du jeune ouvreur du Stade rochelais, Hugo Reus, a également été cité dans les questions posées : "Déjà il faut le féliciter parce qu’il est champion du monde des moins de 20 ans. C’est un exemple, en effet. Je me souviens d’ailleurs que lui et Baptiste Jauneau étaient dans une séance que nous avions menée à Sabres, où nous nous étions entraînés à entraîner. Hugo Reus était dans le comité d’Aquitaine. On les avait remarqués et en quatre ans ils ont fait un chemin incroyable. Il a le droit, il a tout le potentiel de penser qu’il peut entrer dans ce vestiaire, oui." Fabien Galthié a également évoqué, dans l’interview exclusive qu’il nous a accordée, le demi de mêlée Nolann le Garrec, qui a déjà vécu plusieurs stages avec le XV de France. On peut aussi penser que le centre palois Emilien Gailleton aura sa chance. Présent dans le groupe élargi avant le Mondial, le talentueux Palois n’avait finalement pas été retenu, à la différence de son ami Louis Bielle-Biarrey.

Mais le spectre du XV de France ne se limite pas à ces joueurs. Fabien Galthié nous a aussi cité un autre nom. Celui du jeune pilier gauche de Castres, Loïs Guérois : "J’ai vu qu’il avait signé pour trois ans supplémentaires jusqu’en 2027… Loïs Guérois. Il est entré en fin de match contre Toulouse. 21 ans. Il vient d’Auch. Je suis ravi. Bravo aux clubs de Castres et d’Auch, et à Stéphane Graou qui s’occupe des jeunes d’Auch. On le suit, mais attention : il n’est pas présent dans le ranking. Je le cite pour l’encourager, comme les autres. Je ne veux pas mettre trop de lumière sur ces jeunes, mais ils doivent savoir qu’on les suit. À Pau par exemple, Sébastien Piqueronies a lancé beaucoup de jeunes joueurs qui enchaînent bien, comme Théo Attissogbé par exemple. Mais ce n’est pas parce que je parle d’eux qu’ils seront dans la sélection. On les suit." Que les jeunes talents français du Top 14 se le disent…

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Nigeou Il y a 3 mois Le 28/11/2023 à 07:44

Heureusement qu'il regarde les joueurs jeunes et moins jeunes qui jouent en Top14 ou Pro D2.
Et merci aux clubs de les faire jouer,et de ne pas prendre que des joueurs étrangers.
Il y a un très gros potentiel en France.