Abonnés

6 Nations 2024 - "C'est une force de la nature" : comment Alex Burin a tapé à la porte du XV de France

Par Vincent Franco
  • Alex Burin a été champion du monde U20 avec les Bleuets en 2019.
    Alex Burin a été champion du monde U20 avec les Bleuets en 2019. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Appelé à la surprise générale par Fabien Galthié pour préparer la rencontre contre l'Italie, Alex Burin va découvrir la "grande" équipe de France. Une consécration pour le pilier d'Agen, qui ne cesse de progresser depuis des mois en Pro D2. 

De nombreux sourcils ont dû se lever ce dimanche après-midi. Peu après 16 heures, la FFR a communiqué pour annoncer le forfait de Thomas Laclayat. Dans le même communiqué, il est précisé que le Racingman est remplacé par... Alex Burin. L'Agenais se classe officiellement parmi les "ovnis" du mandat Galthié. Le pilier droit, qui évolue actuellement en Pro D2, va chausser les crampons du côté de Marcoussis cette semaine. 

Burin a commencé le rugby du côté de Chateaubriant (Loire-Atlantique), avant de porter le maillot du club de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). C'est en 2017, alors qu'il est âgé de 18 ans, que sa carrière va prendre une autre dimension. "C'est un agent qui m'en a parlé, explique Sébastien Calvet, à l'époque responsable du centre de formation lot-et-garonnais. Il a effectué un essai au SUA, qui s'est avéré concluant. Son potentiel était indéniable." 

Un peu plus d'un an plus tard, le droitier découvre le haut niveau en Challenge Cup. Dans la même saison, il est sélectionné avec l'équipe de France des moins de 20 ans pour disputer la Coupe du monde, qu'il remporte en marquant notamment en finale. "Ça a toujours été une force de la nature, avoue Julien Guiard, l'actuel manager des espoirs lot-et-garonnais qui a coaché l'intéressé. Il était destiné à enchaîner les matchs avec les professionnels."

Le profil d'un pilier moderne 

Avec son 1m90 et ses plus de 120 kilos, Alex Burin a de beaux atouts pour impressionner ses adversaires. C'est ce qu'il fait : "Il a tout du pilier moderne, lance Guiard. Il est grand, il est costaud et sait se déplacer sur le terrain. Toutes les qualités d'un très bon pilier de nos jours."

Bernard Goutta, qui l'a eu sous ses ordres deux ans au SUA, venait de l'avoir au téléphone pour le féliciter avant de nous répondre : "Je suis content de voir qu'il a pris conscience de toutes ses qualités. À plusieurs reprises, je l'ai convoqué dans mon bureau pour lui marteler qu'il pouvait aller très loin. Il s'est affirmé en peu de temps au sein du groupe professionnel et a changé de statut. En étant passé numéro un au poste de pilier droit, il a trouvé de la stabilité." 

Bien évidemment, "comme tout jeune joueur", Burin a connu quelques difficultés en mêlée fermée au début de sa carrière : "C'est un secteur qu'il a énormément travaillé, déclare Julien Guiard. Mais je dirais comme tout. C'est un gros travailleur. Aucun joueur ne sort du chapeau comme ça. Sa convocation avec le XV de France n'est pas du hasard."

Présent dans le "plan de succession"

En cas de forfait, le staff des Bleus s'appuie sur les joueurs qui font partie du "plan de succession". C'est ce qu'il s'est passé à la suite du forfait de Thomas Laclayat. Parmi les jeunes joueurs à fort potentiel, on peut considérer que l'Agenais était en concurrence avec des joueurs comme Paul Mallez (Stade toulousain prête à Provence Rugby) et Régis Montagne (Grenoble). Tous ces bonshommes ont performé chez les U20 et sont surveillés depuis un bon bout de temps. 

Alors, pourquoi Burin a-t-il raflé la mise ? "Je pense que son expérience en Pro D2 a parlé pour lui, pense Calvet. Il est aguérri. Un pilier qui tient la baraque en deuxième division, c'est déjà une belle preuve de solidité." Bien évidemment, les chances de voir Alex Burin contre l'Italie dimanche prochain sont minimes. Néanmoins, cette convocation peut-être vue comme un grand moment de sa carrière et comme dit Bernard Goutta : "Le plus dur, ce n'est pas d'y être, c'est d'y rester !"

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (6)
keepcalmandplayrugby Il y a 1 mois Le 19/02/2024 à 16:53

Mérité bravo

CasimirLeYeti Il y a 1 mois Le 19/02/2024 à 12:45

Il vaut mieux se faire la couenne en Pro D2 et faire un max de matchs, en emmagasinant rapidement un max d'expérience que cirer le banc d'un grand du Top 14 et de faire le Kakou avec le blaser du Club sur les pistes de danse...

envoituresimone Il y a 1 mois Le 19/02/2024 à 17:16

Aux entrainements, les coachs décèlent vite les qualités des nouveaux arrivants.

PRESIDENT Il y a 1 mois Le 19/02/2024 à 10:22

Galthie retrouve l envie d innover et de prendre des jeunes