Abonnés

6 Nations 2024 - La voie royale de l’Irlande

  • Absent à Marseille pour le choc remporté face à la France, le centre du Leinster Garry Ringrose pourrait jouer son premier match du Tournoi 2024 ce week-end, à Dublin, contre l’Italie. Photo Icon Sport
    Absent à Marseille pour le choc remporté face à la France, le centre du Leinster Garry Ringrose pourrait jouer son premier match du Tournoi 2024 ce week-end, à Dublin, contre l’Italie. Photo Icon Sport
Publié le
Partager :

En s’imposant d’emblée (et avec le bonus) sur les terres d’un concurrent direct à la victoire finale, les irlandais se sont ouverts une voie royale vers un deuxième grand chelem.

L’Irlande n’a pas de gueule de bois, merci pour elle. Interrogé sur le sujet avant le choc qui s’annonçait saignant face à la France, le sélectionneur Andy Farrell balayait le sujet d’un revers de la main : "Une gueule de bois ? Ce genre de truc appartient au passé. Ce qui m’intéresse, c’est l’avenir. Cela fait plus de trois mois maintenant, vous avez déjà connu une gueule de bois aussi longue vous ? Je trouve que ça fait assez long pour passer à autre chose non ?"

Et leur match à Marseille en a apporté la preuve probante. Une victoire bonifiée remportée sur les terres d’un des favoris au titre, quoi de mieux pour tourner la page ? "Dès notre premier rassemblement, le staff a insisté sur le fait que c’était un nouveau départ, une nouvelle aventure. Pour autant, on n’a pas oublié ce qui s’est passé contre la Nouvelle-Zélande. Seulement, on s’est concentré sur ce que l’on pouvait améliorer, ce que l’on pouvait faire de mieux", expliquait le flanker Josh Van der Flier dans les entrailles du Vélodrome de Marseille. "C’était un immense test pour nous, mais justement tout le défi était de voir si on était capable de garder notre calme et notre sang-froid dans un environnement aussi hostile", complétait le capitaine Peter O’Mahony, dont le leadership fut justement apprécié à Marseille : "Il a été admirable de calme. À chaque fois que les Français marquaient, les supporters devenaient fous, le stade explosait. Peter n’a pourtant jamais haussé le ton. Il se contentait de dire qu’on devait y retourner, et nous donnait des messages clairs et concis", admirait Van der Flier.

Herring : "La complaisance ne fait pas partie du vocabulaire de l’équipe"

Cette performance majuscule du XV du Trèfle lui a ouvert grand les portes d’un deuxième grand chelem consécutif, puisqu’à l’image des Français, les Irlandais recevront à trois reprises (Italie, pays de Galles et écosse). Pour autant, les Irlandais préfèrent avancer étape par étape : "Cette victoire en France est un super début de compétition pour nous, et je pense que l’on peut en être fier. Mais on ne doit se croire arrivés. Il nous reste encore quatre grands matchs à disputer", tempérait Van der Flier. Selon toute vraisemblance, la réception de l’Italie ne devrait pas poser de problème aux coéquipiers d’O’Mahony. Mais en Irlande, on sait trop à quelle vitesse les rêves de titres peuvent se briser. Alors on reste prudent, à l’image de l’ancien talonneur Rob Herring, aujourd’hui consultant pour nos confrères de la BBC : "J’ai vécu de nombreux rassemblements avec la sélection, et je peux vous dire que la complaisance ne fait pas partie du vocabulaire de cette équipe. On l’a déjà dit par le passé, mais cette équipe d’Italie est en progrès constants. Ils ont montré la semaine dernière qu’ils étaient capables de pratiquer un rugby rapide, dangereux, et possèdent des joueurs qui peuvent faire des différences. Cela ne m’étonnerait pas qu’ils décrochent bientôt une ou deux victoires." Mais pas à Dublin. Car les enjeux sont trop élevés : "La dynamique est tellement importante dans le Tournoi. Les Irlandais voudront la prolonger. S’ils ne le faisaient pas, ce serait une sacrée contre-performance, surtout à domicile. En revanche, je suis sûr que les Italiens vont opposer un vrai challenge, et je m’attends à un très beau match." Et nous aussi…

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
nionenithree Il y a 20 jours Le 11/02/2024 à 12:21

En ce moment , l'hémisphère Nord , l'Irlande est à 2 crans au dessus des autres équipes. ;)