Abonnés

Pro D2 - Grenoble, une machine enfin lancée ?

Par Nicolas ZANARDI
  • Sam Davies, l’ouvreur gallois du FCG, est le meilleur réalisateur du Pro D2 avec déjà 133 points inscrits. Photo Icon Sport
    Sam Davies, l’ouvreur gallois du FCG, est le meilleur réalisateur du Pro D2 avec déjà 133 points inscrits. Photo Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

Après un début de saison compliqué par les problèmes extra-sportifs, le FCG a-t-il définitivement lancé sa saison à Angoulême ? En cas de victoire face au leader breton la semaine prochaine sur sa pelouse du stade des Alpes, il y aura effectivement tout lieu de le penser…

Alors qu’il occupait l’avant-dernière place du Pro D2 voilà une semaine tout juste, le FCG a effectué un bond de géant en recollant à la douzième place. De quoi ressasser, plus encore, ce débours de six points imposé par les instances sans lequel le club alpin pointerait aujourd’hui à la cinquième place du classement ? Même pas. Parce que le choc lié à ce retrait de points semble bel et bien digéré et évacué par les hommes d’Aubin Hueber, bien décidés à ne se préoccuper plus que d’eux-mêmes et à tenir l’objectif qu’ils se sont assigné en interne, à savoir aller chercher la qualification malgré tout. "

A lire aussi : Pro D2 - Sam Davies : "Je veux jouer en Top 14 avec Grenoble et je vais tout faire pour"

Tout ce qui s’est passé depuis l’été n’a pas été facile à vivre pour le groupe mais en tant que sportif, il y a des choses qu’on ne peut pas contrôler, détaillait le demi d’ouverture Sam Davies, meilleur réalisateur du Pro D2 avec 133 points en dix matchs. Tout ce qu’on peut faire, c’est s’entraîner chaque jour avec le plus d’enthousiasme possible. Je pense qu’il nous a fallu quelques semaines pour digérer tout ça mais nous avons fini par décrocher cette victoire à Angoulême qui nous a fait beaucoup de bien mentalement, en remontant un peu au classement. Bien sûr, certains diront toujours que l’on pourrait être bien plus haut avec les six points que nous avons gagnés sur le terrain en plus mais tout ce qu’on peut faire, c’est essayer de remporter le plus de matchs possible pour remonter notre handicap."

Davies : "on croit beaucoup en nous"

Et l’ancien ouvreur international gallois, fils lui-même de l’ancien centre (et sélectionneur intérimaire) du pays de Galles Nigel Davies, de préciser sa pensée avec philosophie. "Après avoir connu la crise au pays de Galles, j’étais loin d’imaginer traverser des choses similaires lorsque j’ai signé en France je suppose que c’est au final assez révélateur de l’économie globale du rugby en ce moment, tout le monde lutte depuis la crise du covid. Même en Angleterre, plusieurs grands clubs de Premiership ont coulé… On a au moins la chance, à Grenoble, d’avoir vu un nouveau président arriver pour maintenir le club au niveau professionnel. Les dirigeants ont fait leur boulot et le nôtre, en tant que joueurs, c’est désormais de ramener le club en Top 14. Avec six points en moins, ce n’est évidemment pas facile mais je pense que l’on peut malgré tout accrocher les play-offs. Et si on arrive en phase finale, tout sera possible…"

Pour cela ? Il s’agira d’abord pour le FCG de confirmer le résultat acquis à Angoulême face au leader vannetais au stade des Alpes. Loin d’une sinécure, sachant que les Bretons n’ont essuyé qu’un revers cette saison, mais indispensable pour lancer un embryon de série positive. "C’était très important pour nous d’aller enfin obtenir un résultat à l’extérieur, je crois que cela nous a ôté une grosse épine du pied, jurait celui qui fut élu meilleur joueur U20 du monde en 2013. D’abord parce que cela nous permet petit à petit de combler notre retard et de remonter au classement, mais surtout parce que cela nous a permis de sortir de casser notre routine, victoire à domicile-défaite à l’extérieur, victoire à domicile-défaite à l’extérieur… Je pense que si on parvient à valider cette victoire au stade des Alpes contre Vannes, ce sera clairement un nouveau départ pour nous. Ce sont les leaders, ils sont très performants, mais on croit aussi beaucoup en nous et on sait qu’à domicile nous sommes plutôt une bonne équipe. Et qu’on peut donc espérer quelque chose vendredi prochain." Un rendez-vous pour lequel les Isérois compteront évidemment sur leur talisman gallois, d’ores et déjà unanimement considéré comme une des meilleurs joueurs de Pro D2…

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Maxana38 Il y a 2 mois Le 26/11/2023 à 17:55

Grenoble terre de Rugby, on va y arriver dans les 6. Allez le Club.
B G