Abonnés

Coupe du monde de rugby 2023 - Sélections du Mondial : quels entraîneurs partent, lesquels restent ?

  • Eddie Jones a annoncé rester avec les Wallabies.
    Eddie Jones a annoncé rester avec les Wallabies. - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Alors que la Coupe du monde approche de sa fin, de nombreuses sélections ont dévoilé le nom de leur futur sélectionneur, confirmé ou fraîchement intronisé. Certains doivent encore trancher. Revue d’effectif.

"Je reste." Mardi, Eddie Jones a probablement mis un terme au feuilleton de son avenir avec cette prise de parole. En contacts avancés avec la Fédération japonaise pour reprendre les rênes des Cherry Blossoms d'après plusieurs médias nippons et britanniques, le technicien australien a annoncé son intention de poursuivre l’aventure à la tête des Wallabies. Son contrat court jusqu’en juin 2027 : "J'ai toujours été attaché au rugby australien. Je veux le laisser dans un meilleur état que ce que j’ai trouvé, ça reste mon travail." Rugby Australia va procéder à un examen indépendant des performances de l'équipe nationale à la Coupe du monde mais a renouvelé sa confiance à l’ancien boss du XV de la Rose qui attend tout de même des garanties quant aux moyens dont il disposera.

Le Japon risque donc de devoir se tourner vers d’autres candidats pour prendre la suite de Jamie Joseph : Tony Brown, Frans Ludeke, Scott Mc Leod, actuel adjoint des Blacks, et John Kirwan sont notamment en lice. Après des entretiens en novembre, l'heureux élu devrait être nommé d'ici la fin de l'année. Parmi les autres nations ayant participé au Mondial, si le Portugal a trouvé son bonheur en la personne du Français Sébastien Betrank, plusieurs Fédérations sont encore à la recherche de l’homme idoine : c’est le cas de la Géorgie qui a acté la non-prolongation du bail de Levan Maisashvili et du Tonga qui doit trouver un successeur à Toutai Kefu.


Trois hommes en balance
Cette semaine, l’information surprise est venue des Fidji : mardi, Simon Raiwalui a posé son préavis de départ. "Je ne chercherai pas de prolongation de mon engagement avec la FRU au-delà du 31 décembre", a déclaré, sur X, l’ancien coach du Stade français qui a mené ses hommes en quart de finale. La Fédération fidjienne va étudier les candidatures dans les semaines à venir même si elle pourrait promouvoir un des adjoints de Raiwalui, Daryl Gibson et Glen Jackson étant deux pistes évoquées. Le sort de plusieurs sélectionneurs n’est à ce jour pas encore connu : il en est ainsi de l’Uruguayen Esteban Meneses, du "Namibien" Allister Coetzee et du Roumain Eugen Apjok ; concernant ce dernier, la Fédération roumaine a expliqué, lundi, avoir "analysé le rapport d'activité présenté par (...) Eugen Apjok et a demandé une analyse approfondie de chaque membre de l'équipe technique présente à la Coupe du monde de rugby 2023 pour examiner ces documents et décider de la composition du personnel de l’équipe nationale pour l’avenir."

Trois techniciens se sont, de leur côté, vus renouveler la confiance de leur Fédération : le Samoan Seilala Mapusua, le "Chilien" Pablo Lemoine et, quand bien même il n’avait pas réussi à qualifier sa sélection pour le Mondial, le "Canadien" Kingsley Jones, désormais lié jusqu’en juin 2025.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
moijeu Il y a 4 mois Le 18/10/2023 à 12:37

moijeu.évidemment notre staff pléthorique ne démissionnera pas!