AFP

Bilan 12e journée Top 14 - Clermont et le Racing peuvent basculer sur l'Europe l'esprit tranquille

12e journée: Clermont et le Racing peuvent basculer sur l'Europe l'esprit tranquille

Mis à jourLe 03/01/2016 à 23:17

Publiéle 02/01/2016 à 23:10

Mis à jourLe 03/01/2016 à 23:17

Publiéle 02/01/2016 à 23:10

Article de Clément Mazella

TOP 14 - Vainqueurs respectifs de Bordeaux-Bègles et Agen, le Racing et Clermont ont fait le plein de confiance avant de retrouver la Champions Cup. Grenoble a enfoncé un peu plus Oyonnax alors que Brive retrouve le Top 6 du classement. Notre bilan de la 12e journée.

Les résultats

  • 2015 avait mal fini pour Clermont. 2016 repart sur de meilleures bases. Malmenés durant le premier acte (9-0), les Auvergnats ont profité du déficit de puissance des Agenais pour renverser la vapeur et s'imposer à Armandie (16-33). Cela ne sent pas forcément très bon pour le SUA...
  • Grenoble a mis fin à sa série de quatre revers en championnat en corrigeant Oyonnax (42-17), bonus offensif à la clé. Le FCG a su faire rapidement la différence et preuve de maîtrise pour ne pas laisser échapper le bonus offensif en fin de match.
  • Malgré un petit manque d'efficacité, La Rochelle a enregistré une très précieuse victoire à Marcel-Deflandre contre Castres (25-21). Le CO, qui peut regretter une certaine indiscipline, doit se contenter du bonus défensif.
Levani Botia (La Rochelle) - 2 janvier 2016
Levani Botia (La Rochelle) - 2 janvier 2016 - AFP
  • Cela n'a pas été simple mais le Racing 92 a pris provisoirement la tête du classement après son succès face à l'UBB (23-18) après un match disputé sous des conditions très pluvieuse. Toutefois, les Franciliens n'ont pas pu donné le coup de collier supplémentaire en fin de partie pour aller chercher le bonus offensif.
  • Les Brivistes avaient chuté deux fois de suite en championnat, ce n'est désormais qu'un lointain souvenir. Les Corréziens ont fait preuve de caractère en renversant le score malgré un retard de six points à la mi-temps. Les hommes de Nicolas Godignon ont repris les commandes au tableau d'affichage et réalisent une belle opération en s'offrant les Montpelliérains (19-18).
Petrus Hauman (Brive) - 2 janvier 2016
Petrus Hauman (Brive) - 2 janvier 2016 - Icon Sport
  • Toulon s'est fait un peu peur... Face à Pau, le RCT menait pourtant 21 à 3, bonus offensif provisoire dans la poche. Mais à Mayol, les Béarnais ne se sont pas laissés impressionnés et sont revenus dans la partie pour d'abord priver les Varois des cinq points avant d'arracher le bonus défensif (21-17). Une prestation vraiment pas convaincante de la part des joueurs de Bernard Laporte.
  • Enfin, en clôture de cette 12e journée, le Stade français a enfin remporté un "classico" face à Toulouse (le dernier remontait à 2012) après une fin de match à suspense et une décision de Laurent Cardona qui va faire couler beaucoup d'encre (18-17). Toulouse peut clairement nourrir de très gros regrets après avoir dominé toute la partie.

Les résumés

Ma'a Nonu (Toulon) face à Pau - 3 janvier 2016
Ma'a Nonu (Toulon) face à Pau - 3 janvier 2016 - AFP

Les films des matches

Le classement

Le Racing s'est emparé du fauteuil de leader pour la première fois de la saison. Clermont en profite également pour passer deuxième, devant Toulouse mais avec le même nombre de points (38.) Toulon est pour sa part quatrième. Grâce à son bonus défensif, Bordeaux-Bègles pointe au cinquième rang devant Brive, qui confirme son bon début de saison. Pour le reste, statu quo mais, aux portes de la zone rouge, on commence à y voir plus clair: la victoire du Stade français place Oyonnax à six longueurs de Pau, premier non relégable, et Agen à 10.

Dimitri Szarzewski (Racing 92) - 2 janvier 2016
Dimitri Szarzewski (Racing 92) - 2 janvier 2016 - Icon Sport

Les joueurs

On pensait que son nom allait sortir dans la première liste de Guy Novès mais il n'en fut rien. Quoi qu'il en soit, le Clermontois Camille Gérondeau a démarré l'année en trombe avec un doublé. Lui non plus pas convoqué par le staff des Bleus, Rory Kockott a brillé en inscrivant les 21 points (avec 2 essais !) de son équipe à La Rochelle. 13 points pour un seul échec au pied pour Dan Carter avec le Racing 92. Lors du festival grenoblois, notons les très bonnes copies de Gio Aplon, Rory Grice et Hendrik Roodt. En l'absence de Gaëtan Germain, blessé, Teddy Iribaren avait la lourde tâche de lui succéder face aux poteaux. Derrière son pack, il a été royal et s'est montré efficace. Même constat pour le Toulonnais James O'Connor sur son aile droite. Enfin, grosse prestation du Toulousain Sébastien Bézy, qui confirme vraiment qu'il est en grande forme.

Les bonus

L'arrière de Grenoble, Gio Aplon, a été l'un des hommes du week-end
L'arrière de Grenoble, Gio Aplon, a été l'un des hommes du week-end - Icon Sport
0 commentaire
Vous lisez :